Les centres récréatifs prêts à accueillir quelque 300 bambins à Mons

Des animations de qualité à prix réduit grâce aux services communaux.

G.La
Les centres récréatifs prêts à accueillir quelque 300 bambins à Mons
©D.R.

Des animations de qualité à prix réduit grâce aux services communaux. 

Certains attendent ça depuis le 1er septembre, les grandes vacances sont enfin arrivées. A Mons, les enfants vont pouvoir troquer les bancs d'école pour les jeux des centres récréatifs de Ghlin, Cuesmes et Havré.

Chaque année, ces trois implantations accueillent en moyenne 310 enfants durant toutes les semaines de juillet. "Nous sommes loin des plaines de jeux où des animateurs font simplement de la garderie", explique Catherine Houdart, échevine de la Jeunesse. "80 animateurs ont été recrutés et reçoivent samedi une formation spécifique. Une rencontre dans chaque centre est prévue entre le staff et les parents dans la foulée. Surtout, nous proposons un ensemble d'activités variées avec l'ambition de développer le sens de la créativité chez l'enfant ainsi que de favoriser l'accès au sport ou la culture. Des animations liées à l'impact environnemental sont également prévues."

Les centres récréatifs montois sont aussi une aubaine sur le plan financier. Avec des stages flirtant en général autour de la centaine d'euros, occuper la marmaille durant l'été peut vite s'avérer coûteux pour les parents. Ici, le prix est fixé à 6 euros la journée et comprend un repas complet ainsi que deux collations et boissons. Un ramassage en bus est également organisé par les services communaux.

Notons enfin que durant la dernière semaine de juillet, la Ville de Mons organisera à nouveau en collaboration avec la Province du Hainaut un centre de vacances adapté pour enfants porteurs d'un handicap. Une douzième édition pour laquelle 17 personnes ont été engagées. L'an dernier, ce centre de vacances avait accueilli 25 enfants dont 21 participants avec un handicap dit "lourd".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be