2100 enfants montois vont à nouveau découvrir la musique classique avec ORCW for Kids

Ça commence ce lundi. Et c'est bon pour la santé!

G.La
2100 enfants montois vont à nouveau découvrir la musique classique avec ORCW for Kids
©Jef Berhin

La musique classique, un truc de vieux pour les vieux? Si vous en êtes convaincu, n'allez jamais le répéter trop fort à Mons. Dans la Cité du Doudou en effet, voilà cinq ans que la Ville et l'Orchestre royal de Chambre de Wallonie s'associent pour le projet ORCW for Kids. La semaine prochaine, quelque 2.100 enfants issus de 130 classes montoises vont ainsi défiler à Arsonic pour assister à une quinzaine de représentations.

Les concerts sont évidemment adaptés au jeune public. Du matériel pédagogique est prévu pour la quinzaine d'écoles qui participent. Certaines reviennent chaque année, et un système de tournante est instauré pour d'autres établissements afin qu'un maximum d'enfants montois ait l'occasion de vivre cette expérience pas comme les autres. De plus, l'ORCW peut compter sur la présence d'un clown pour certaines représentations atypiques. "Le clown avec qui nous nous associons est une institutrice de Schaerbeek qui est aussi professeur de cirque, de clown, de mime, de jonglerie, de magie. Tout en étant danseuse de claquettes et musicienne - saxophoniste, contrebassiste, violoniste et 10 instruments insolites", précise Laurent Facq, directeur général de l'ORCW. "Dans ses classes de Schaerbeek, elle élabore des projets pilotes pour les enfants issus d'autres pays, en difficulté de communication et de socialisation. Et cela vaut aussi pour des jeunes belges de la deuxième ou troisième génération. Son vécu et ses expériences sont d'un intérêt majeur et novateur, dans des contextes fort complexes."

Le coup d'envoi sera donné le lundi 7 février à Arsonic. Le samedi 12 à 15h, l'ORCW for Kids sera ouvert à tous pour une représentation de Pierre et le Loup. À noter que le concept s'exporte aussi ailleurs en Fédération Wallonie-Bruxelles. Au total, l'ORCW donnera ainsi 30 concerts et touchera 5.000 enfants dans dix villes, dont Mons qui reste l'épicentre où le projet s'est développé.

Du côté de l'ORCW d'ailleurs, on souligne la qualité des partenariats qui animent le tout en coulisses. "Il y a de belles synergies entre Mars qui gère l'accueil sur son site, l'ORCW qui s'occupe du projet artistique et la Ville de Mons qui à travers son échevine Catherine Houdart, gère la coordination des écoles, la logistique et la promotion du projet auprès des différents établissements", relève Laurent Facq. "Il y a aussi une belle collaboration entre l'ORCW, le Conservatoire et l'Académie. C'est plutôt rare. Il faut tenir compte des agendas de chacun, des us et coutumes très différents et de domaines artistiques pas vraiment pareils. Mais tous sont réunis au cœur d'une création, c'est un véritable défi."

La musique classique vaut bien un peu de prosélytisme auprès des jeunes. Une étude de l'université d'Helsinki a en effet démontré les nombreux effets positifs de cette musique sur les gênes relatifs à la mémoire et à l'apprentissage. Par ailleurs, dans les années 90, le professeur Rauscher a réalisé une expérience démontrant que l'écoute de la Sonate pour deux pianos K448 de Mozart – l'un des morceaux favoris d'Einstein – avait tendance à augmenter le quotient intellectuel. On parle même de l'effet Mozart. D'autres études ont ensuite confirmé l'impact de la musique classique sur les performances intellectuelles. Et ça marche aussi avec d'autres grands compositeurs tels que Beethoven, Bach ou encore Wagner. Il a également été démontré que la musique classique avait des effets bénéfiques sur l'estime de soi, la curiosité ou encore l'empathie. C'est dire si l'ORCW for Kids est un beau projet. Et nos petits Montois ont bien de la chance de pouvoir y prendre part.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be