Marche arrière sur la vente de l'hippodrome de Ghlin

Le gouvernement wallon se prononcera prochainement sur l'avenir du site. La vente n'est plus une priorité.

G.La
Marche arrière sur la vente de l'hippodrome de Ghlin
©BELGA
La nouvelle avait retenti comme le claquement d'un fouet de longe en décembre 2020. Le ministre Jean-Luc Crucke avait annoncé son intention de revendre à un opérateur privé les parts que possède le gouvernement wallon – actionnaire majoritaire à hauteur de 75,5% – dans l'hippodrome de Wallonie situé à Ghlin. Pour explorer les différentes pistes possibles,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité