Le centre logistique de H&M à Ghlin bloqué par les travailleurs

L'élément déclencheur des tensions sociales chez H&M à Ghlin est venu d'une réunion préparatoire avec le réviseur d'entreprise, quand les membres du conseil d'entreprise ont appris que "des sommes considérables", soit, selon le Setca, "plus d'un million d'euros d'indemnités, avaient été versées à un cadre de l'entreprise comme indemnités de départ, à deux ans de sa pension".

Belga et A. Lcx
Le centre logistique de H&M à Ghlin bloqué par les travailleurs
©EdA

Nous l'annoncions hier, le personnel ouvrier et employé du centre logistique de H&M à Ghlin a tenu sa promesse de bloquer le site de l'entreprise mercredi matin. Les travailleurs mènent depuis une semaine des actions pour dénoncer la politique salariale de la direction locale.

Selon le Setca, de hauts dirigeants suédois de H&M devaient se rendre ce mercredi sur le site montois pour une réunion de travail. C'est ce qui a poussé les travailleurs à marquer le coup en organisant un jour de grève. "Une centaine de travailleurs bloquent le site et même la direction n'est pas entrée dans l'entreprise ce mercredi matin", a indiqué Patrick Salvi (Setca). "Le climat social est très mauvais et les travailleurs souhaitent, par leurs actions, que la direction les entende. Il est certain qu'il y aura d'autres actions des travailleurs après la journée de mercredi, comme des mouvements de grève du zèle ou de grève, des assemblées... Je veux aussi souligner que le volet salarial du conflit social est pollué par un climat d'instabilité au niveau social, la direction de l'entreprise changeant tous les deux à trois ans; il est donc très difficile de se projeter sur le long terme et d'établir un climat de confiance."

L'élément déclencheur des tensions sociales chez H&M à Ghlin est venu d'une réunion préparatoire avec le réviseur d'entreprise, quand les membres du conseil d'entreprise ont appris que "des sommes considérables", soit, selon le Setca, "plus d'un million d'euros d'indemnités, avaient été versées à un cadre de l'entreprise comme indemnités de départ, à deux ans de sa pension". Le syndicat a également souligné que "des augmentations salariales avaient été accordées à quelques membres de l'entreprise".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be