Crèches dans la région de Mons-Borinage: voici les communes prioritaires

Plusieurs critères permettent à la tutelle de donner la priorité pour les subsides.

G.La
Crèches dans la région de Mons-Borinage: voici les communes prioritaires
©AVPRESS

Trouver une structure où confier son bébé pour les parents qui travaillent relève bien souvent du casse-tête. C'est une vérité en Wallonie, où, comme le rappelle Jacqueline Galant, en 2020, le taux de couverture en places d'accueil pour la petite enfance était de 38 places pour 100 enfants.

Mais c'est encore plus vrai dans la région de Mons-Borinage. Interrogeant la ministre De Bue sur le manque de crèches dans son arrondissement, la députée-bourgmestre de Jurbise est revenue sur les difficultés rencontrées par la Ville de Saint-Ghislain pour ouvrir une structure. "Pas de bâtiments adaptés déjà présents sur le territoire, recherche de terrain, recherche de subventions, et cetera. Finalement, une nouvelle crèche offrant 28 places d'accueil devrait ouvrir dans le courant de l'année 2024 si toutes les procédures se réalisent sans accroc", indique Jacqueline Galant.

Et la députée de s'enquérir auprès de la ministre De Bue pour savoir si des zones problématiques avaient été identifiées et si des communes de la région en faisaient partie. Le Plan Équilibre de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait justement pour objectif de cibler les communes où le taux de couverture en matière de crèches est trop faible, c'est-à-dire sous les 33% de places subventionnées. D'autres facteurs entrent en compte pour déterminer les futurs dossiers prioritaires. La ministre De Bue cite ainsi un faible taux d’emploi des femmes, un taux élevé de ménage de type monoparental et un faible revenu par habitant.

Sur base de ces différents éléments, quatre communes de Mons-Borinage ont été désignées comme des cibles prioritaires du Plan Equilibre: Colfontaine, Dour, Mons et Quaregnon. Mais ce plan comporte aussi un deuxième volet qui se base sur le taux de couverture des places subventionnées uniquement. Avec un taux inférieur à 33%, Lens, Saint-Ghislain et Quévy y sont donc intégrées. Notons qu'avec des taux respectifs de 51%, 47,3% et 45,4%, Jurbise, Hensies et Frameries constituent le trio de tête de l'arrondissement Mons-Borinage.

Définir des communes prioritaires en besoin de crèches suffira-t-il à voir de nouvelles structures pousser? Pas sûr, même si les subsides sont là. "Il faut savoir que les plans « cigogne » lancés précédemment n'ont jamais pu liquider l'ensemble des montants prévus faute de projets en suffisance", précise la ministre De Bue. "Dès lors, je ne peux qu'encourager les porteurs de projets situés dans les communes contiguës à ces dernières ou situées dans le même arrondissement à déposer eux aussi un projet, des mécanismes de redistributions de places étant prévus tant intra-arrondissement qu'inter-arrondissement."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be