Un opéra de Mozart en italien pour lancer les festivités estivales de Destination Mons

L'ORCW jouera à domicile le 5 juillet "La Fausse jardinière", une perle rare du maestro.

G.La
Un opéra de Mozart en italien pour lancer les festivités estivales de Destination Mons
©AVPRESS

Comme chaque année, dans la cité du Doudou, l'été sera rythmé par l'agenda de Destination Mons. Et c'est l'Orchestre royal de Chambre de Wallonie qui ouvre le bal pour cette édition 2022, dans le cadre du Festival au Carré.

Pour cette mise en jambe estivale, l'ORCW – basé à Mons, faut-il le rappeler? – convoque Mozart. Et en italien! À travers une mise en scène d'Eric Gobin et sous la direction musicale de Gabriel Hollander, l'ORCW interprètera "La Fausse jardinière" avec une brillante troupe d'artistes émergents.

Les plus fins connaisseurs navigueront sans doute en terrain connu. Beaucoup d'autres se demanderont peut-être quel est cet opus du maestro, davantage célèbre auprès du grand public pour ses "Don Giovanni", "Flute enchantée" et autres "Noces de Figaro". Mais l'ORCW déniche ici une perle rare composée par Mozart à ses 18 ans. L'artiste a déjà de la bouteille à ce moment-là, puisqu'il avait pondu son premier opéra à 11 ans. Mais c'est dans "La Fausse jardinière" qu'il déploie pour la première fois son théâtre personnel, mêlant burlesque et drame.

Dans cet opéra, une marquise laissée pour morte part à la recherche de son amant jaloux, bien décidée à se venger. Elle finit par se faire engagée comme jardinière dans le domaine d'un grand seigneur, lequel néglige la relation adultère qu'il entretenait avec sa servante pour tenter de se rapprocher de la marquise à la main verte. Depuis le début de son périple, notre fausse jardinière est secondée par un serviteur qui pur sa part, tombe sous le charme de la servante alors que cette dernière cherche à tout prix à monter dans l'ascenseur social en reconquérant le cœur du maitre des lieux. Cupidon semble prendre un malin plaisir à décocher ses flèches là où il ne faut pas. Et c'est dans cet imbroglio amoureux que soudain surgit l'amant pourchassé depuis le début…

On s'en doute, ce chassé-croisé jardinier entre sept personnages rebondit autant que la brillante musique de Mozart. Le tout est chanté en italien, avec surtitres en français. Pour ne pas manquer ce joli spectacle, rendez-vous le 5 juillet au Théâtre royal de Mons.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be