Mons-Borinage: La TeamGrosLard, itinéraire d'une équipe jamais rassasiée

Cette équipe rassemble 104.000 membres sur Facebook et organise le Food Festival. Mais d'où vient-elle?

G.La
Mons-Borinage: La TeamGrosLard, itinéraire d'une équipe jamais rassasiée
©TeamGrosLard

L'adage est connu, on n'a que le bien que l'on se donne. La TeamGrosLard en a fait une philosophie culinaire. Comme son nom l'indique, pas de plaisirs coupables ici. Le régal est assumé. Et la démonstration en sera faite encore du 1er au 3 juillet à Mons sur la Place du Parc avec le Food Festival. Première édition dans la Cité du Doudou en attendant la cinquième à Saint-Ghislain au mois d'août.

Food-trucks, concerts, activités pour les enfants et autres jeux seront à nouveau de mise pour ce rendez-vous qui a pris de l'envergure au fil du temps. Au départ pourtant, la poignée d'amis qui organise le Food Festival ne se destinait pas à l'événementiel. Une blague dans un restaurant japonais, l'amour de la bonne chère et la magie des réseaux sociaux sont les ingrédients de la recette, hasardeuse mais délicieuse, comme une tarte Tatin.

"Le nom de l'équipe est né dans un restaurant japonais à Mouscron où nous avions l'habitude d'aller", se souvient Julien Malaise, fondateur de la TeamGrosLard. "À force d'aller là et de bien manger, les serveurs avec qui nous avions sympathisé nous disaient pour plaisanter que nous étions des gros lards. C'est resté."

Le nom est resté. Il est aussi vite devenu un groupe sur Facebook qui rassemble aujourd'hui plus de 104.000 membres. "J'ai créé le groupe en janvier 2017. L'idée était de partager des photos de bonne bouffe, de suggérer des recettes, de recommander de bons plans dans des restos… Par contre, nous n'acceptons pas les critiques contre les établissements. Si on a été déçu dans un restaurant, il y a d'autres moyens de le signaler. Dans notre groupe, on ne recommande que ce qu'on aime. Le fun, c'est le mot d'ordre."

La recette a fait mouche. Le groupe a grossi a vu d'œil. Des amitiés virtuelles sont nées. Si bien qu'au bout d'un moment, l'idée de se rencontrer dans le monde réel est née. Autour de la nourriture évidemment. "Quand nous avons créé le groupe, jamais nous n'imaginions organiser un festival. Ce sont des membres qui y ont lancé l'idée de se réunir, autour d'un barbecue géant par exemple. On y a réfléchi avec l'envie d'organiser quelque chose de bien, et nous avons organisé notre premier Food Festival à Saint-Ghislain en 2018."

D'autres ont suivi depuis dans la Cité de l'Ours. Et Mons connaîtra bientôt sa première édition. Jusqu'où ira la TeamGrosLard? "Quand j'ai créé le site, il y avait des dizaines de modérateurs. Avec le temps, beaucoup sont partis. Aujourd'hui, il reste un vrai noyau dur avec qui j'ai créé l'asbl TeamGrosLard qui organise le Food Festival. Sans Renaud Dubuisson, Perrine Duviver et Tony Rausa, cela n'aurait pas été possible. La première édition, nous avons organisé ça comme on a pu, avec beaucoup de fournisseurs locaux. Les festivaliers étaient contents de se retrouver, mais trouvaient que ça manquait de diversité. On a donc commencé à chercher plus loin en Belgique et en France pour proposer des food-trucks et des stands plus variés. Mais pour organiser un festival comme ça, il faut pouvoir donner beaucoup de son temps. Évidemment, quand on aime, on ne compte pas. Aujourd'hui, nous avons tous un métier à côté du festival. On aimerait pouvoir en vivre un jour, devenir des professionnels et transformer l'asbl en société. Mais il ne faut pas brûler les étapes, chaque chose en son temps", conclut Julien Malaise.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be