Mons: 850 kilomètres vers Saint-Jacques de Compostelle en soutien au Télévie

Huit papis et mamies montoises parcourront 850 km en faveur de la recherche contre le cancer.

Ugo Petropoulos
Mons: 850 kilomètres vers Saint-Jacques de Compostelle en soutien au Télévie
©D.R.

Au plus vieux, au plus fou! Ce slogan colle à merveille à un groupe de huit personnes âgées de 60 à 72 ans, originaires de la région de Mons qui se sont lancé un défi sportif d'ampleur: rallier Saint-Jean-Pied-de-Port en France à Saint-Jacques de Compostelle, soit 850 kilomètres en 13 jours. Un défi qu'ils comptent réaliser à vélo pour la plupart.

"Nous sommes un groupe de copains qui avaient pour habitude de jouer au foot ensemble, explique Albert Moucheron, un des compères. Mais l'âge avançant, les genoux n'étaient plus suffisamment costauds pour cela.Nous avons donc continué à faire du sport ensemble en effectuant des randonnées VTT."

Cet été, ils ont donc décidé de se lancer dans une grande aventure en parcourant les routes du célèbre pèlerinage, en soutenant une bonne cause: le Télévie. Une page de parrainage a été créée, où tout un chacun peut soutenir l'effort de nos papis en versant un don au FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique). L'engouement autour du groupe est réel: alors que nos amis prennent la route de Saint-Jacques le 9 août prochain et que la page n'a été créée qu'il y a deux jours, près de 800 euros ont déjà été récoltés à l'heure d'écrire ces lignes."C'est parti en vrille, s'étonne Bernard Hazard, initiateur du parrainage. On ne s'attendait pas à un tel retour, aussi rapide."

Dans le groupe, tous découvriront les routes du pèlerinage, à l'exception de Bernard justement, qui a déjà marché vers Saint-Jacques depuis le Puy-en-Velay. Pour cette fois-ci, c'est le Camino Francés qui sera emprunté par les randonneurs montois, l'itinéraire le plus célèbre: "on passe par trois endroits fabuleux que sont Pampelune, Burgos et Léon". Quatre parcourront le trajet à vélo, et un à pied. Trois épouses accompagnent les randonneurs et feront en sorte que tout roule comme prévu: "elles feront la voiture balai, les infirmières, les cantinières...", sourit Albert.

Pour se préparer au périple les condisciples ont beaucoup roulé. "On a fait des trajets de 100 kilomètres pour se mettre en jambes, en plus de nos sorties habituelles." Le groupe d'amis s'est déjà lancé dans des grandes randonnées de Mons vers la côte belge ou la Baie de Somme, mais c'est la première fois qu'il se lance dans un périple aussi long. "Nous voulions accomplir le trajet d'une traite, ne pas saucissonner le pélerinage. Le vélo était donc la meilleure option", poursuit Bernard.

Sur place, le trajet a été découpé en 13 étapes, leur longueur variant suivant leur difficulté: la plus courte fait 35 kilomètres et la plus longue 85. Le départ est prévu tous les matins à 8h du matin et l'heure d'arrivée dépendra des jambes du groupe. "C'est important pour nous que d'arriver à chaque fois en groupe." Pour une action solidaire, on ne va quand même pas se la jouer en mode échappée en solitaire.

Pour suivre le groupe dans son aventure, c'est sur le groupe "Compostelle & Télévie" sur Facebook. Pour contribuer à l'action du Télévie, c'est sur le site parrainage televie.be.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be