La balsamine de l'Himalaya de moins en moins présente dans le sous-bassin de la Haine

Le travail fastidieux d'éradication de cette plante invasive commence à payer.

U.P.
La balsamine de l'Himalaya de moins en moins présente dans le sous-bassin de la Haine
©U.P.
C'est un combat de longue haleine qui produit désormais ses effets: celui de la maîtrise de la balsamine de l'Himalaya le long des cours d'eau du bassin de la Haine. Cette plante, initialement introduite en Europe pour ses vertus mellifères et son esthétique, est vite devenue un problème. Elle produit de petites...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité