Quatre nouvelles formations et des inscriptions stables à l'UMons

La nouvelle année académique débutera le 19 septembre.

Quatre nouvelles formations et des inscriptions stables à l'UMons
©E.B.

D’ici quelques jours, soit le 19 septembre prochain, les étudiants de l’enseignement supérieur prendront ou reprendront le chemin des cours. D’ici là, une étape essentielle reste à franchir : celle de l’inscription dans l’université ou la haute école de leur choix. Du côté de l’Université de Mons, la tendance s’inscrit dans celle des cinq dernières années. Ils sont en effet déjà 1337 à avoir officialiser leur décision. Les autres ont encore jusqu’au 30 septembre pour trancher.

"Nous avions constaté un léger retard dans les procédures administratives d'inscription durant la deuxième moitié du mois d'août, en comparaison avec les années précédentes, mais ce dernier est occupé à se résorber pour revenir dans les courbes habituelles", explique Philippe Dubois, recteur. "Ce léger retard n'est pas propre à notre université et peut s'expliquer de deux façons. Tout d'abord, les étudiants s'y prennent de plus en plus tardivement pour entamer les démarches administratives. Un comportement possiblement lié au fait que la procédure peut être effectuée en ligne."

D'autre part, le nombre de seconde session dans l'enseignement secondaire sont nombreuses. "La procédure d'inscription à l'université ne peut être complète qu'à condition que le candidat soit en mesure de soumettre son CESS."Bref, du côté de l'Université de Mons, on reste serein, d'autant que du côté de la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme, elle enregistre le meilleur score depuis son intégration au sein de l'UMons.

Côté profil, on notera que sur 100 étudiants, 60 des femmes et 87 ont moins de 20 ans. 56 sont inscrits en sciences humaines, 38 en sciences et technologie, 6 en sciences de la santé. "87 d'entre eux ont fait leurs études dans le Hainaut. Preuve, une fois encore, que l'Université de Mons s'impose comme l'Université du Hainaut."Avec une majorité de sites à Mons mais aussi à Charleroi, cette dernière entend "aller chercher les étudiants là où ils sont" et étendre encore son développement.

Notamment via de nouvelles offres de formations, au nombre de quatre en cette rentrée académique 2022. Conjointement avec l’ULB et l’ULiège, un nouveau master en orthopédagogie clinique - formation unique en fédération Wallonie-Bruxelles – sera organisé au sein de la faculté de Psychologie et des sciences de l’éducation. S’ajoutent à cela un certificat en numérique pour l’enseignement et la formation d’adultes (en collaboration avec la haute école provinciale Condorcet et l’Université de Lille) et un certificat en modélisation des données du bâtiment (en collaboration avec Condorcet). Enfin, une nouvelle chaire dédiée à l’intelligence artificielle voit le jour pour une durée de cinq ans.

Plusieurs masters devraient venir compléter l’offre d’enseignement de l’Université de Mons à plus ou moins court terme (médecine, droit, urbanisme, génie de l’énergie) mais les démarches ne sont pas encore finalisées. L’intention a été formulée en mars dernier auprès de l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES) et devra pas être confortée par le dépôt d’une convention. Cette dernière devra être présentée au gouvernement et ensuite au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be