La société montoise MyData-Trust confirme son savoir-faire à l'international

En seulement cinq ans, elle est devenue la plus grosse société au monde de protection de données 100% spécialisée dans le secteur de la santé.

La société montoise MyData-Trust confirme son savoir-faire à l'international
©E.B.

C’est une success-story à la dimension internationale. Fondée en juillet 2017 par Xavier Gobert et Gautier Sobczak, MyData-Trust accompagne les organisations du secteur de la santé dans leur mise en conformité avec les différentes réglementations internationales sur la protection des données personnelles, notamment le règlement général de la protection des données (RGPD), qui constitue depuis 2016 le texte de référence en la matière.

"Notre clientèle est constituée de société biotech impliquées dans la recherche clinique, qui développent des médicaments ou des dispositifs médicaux et qui sont de taille moyenne, c'est-à-dire composées de 50 à 250 personnes", annonce Xavier Gobert, chief executive officer. "Notre terrain de jeu est en revanche très large puisque nous collaborons avec des entreprises en Europe, aux États-Unis ou encore en Asie. Toutes ont les mêmes besoins et les mêmes obligations quant au respect des législations en vigueur."

Depuis sa création, la jeune start-up montoise n'a eu de cesse de se développer, s'imposant donc comme une référence en Wallonie mais aussi dans le reste de l'Europe et du monde. "Notre rôle principal consiste à aider les sociétés pharmaceutiques dans l'implémentation du RGPD, de façon pragmatique et concrète. Nous couvrons toutes les obligations de celui-ci, nous avons développé un programme de formation, nous disposons d'un service de revue légale composé de juristes, d'un service d'audit et d'analyse de risques et avons développé une gamme de services opérationnels."

Hyper spécialisée, l'entreprise ne connait tout simplement pas de concurrence dans son secteur. "On pourrait entrer en concurrence avec des avocats ou des entreprises spécialisées en cybersécurité. Les premiers ne sont pas spécialisés dans le domaine de la santé et ne connaissent pas forcément le jargon, ce qui donne souvent lieu à quelques difficultés, et les seconds n'entreprennent pas le même travail que nous."

Lors de son adoption, le RGPD a bien souvent suscité la crainte dans le chef des entreprises. Il faut écrire que son non-respect peut déboucher sur des amendes allant jusqu'à 20 millions d'euros ou sur une non-validation des résultats de recherche, ceux-ci ayant été obtenus de manière illégale. Les enjeux sont donc cruciaux. "Le RGPD est quelque chose de complexe et de sensible et lors de la récolte de données, le risque de fuites n'est pas nul. Il était donc important pour nous de s'entourer d'une société experte dans ce domaine, capable de coller avec nos réalités", explique-t-on du côté d'Imcyse, entreprise biopharmaceutique liégoise et cliente de MyData-Trust.

En croissance constante, l’entreprise montoise a la garantie de connaitre un avenir brillant. De nombreux projets d’innovation sont dans les cartons, dont certains feront la part belle à l’intelligence artificielle, et l’équipe continue de s’agrandir, tant en Belgique qu’à l’étranger. Aujourd’hui, 81 personnes sont déjà actives au sein de la structure et 16 autres talents débuteront leur formation à partir de lundi, ce qui porte à plus de 40 le nombre de nouveaux employés engagés en 2022.

"On ne peut que saluer ces éléments de perspectives et la robustesse de la trajectoire stratégique de l'entreprise, qui évolue et qui recrute", a pour sa part salué Willy Borsus (MR), ministre de l'économie, en visite au sein de l'entreprise ce vendredi matin. L'entreprise prévoit d'ici la fin de l'année d'atteindre 8,3 millions d'euros de chiffres d'affaires, voire 9,6 millions si ce dernier trimestre est fructueux.

La société montoise MyData-Trust confirme son savoir-faire à l'international
©E.B.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be