Luc Marchal prend la présidence de la Fédération HoReCa Wallonie

Le restaurateur a fermé son établissement en 2020 mais garde à cœur de défendre le milieu HoReCa.

E. Brl.
Luc Marchal prend la présidence de la Fédération HoReCa Wallonie
©S.H.

C'est un visage connu du monde de l'horeca montois depuis plusieurs décennies. Après des années passées derrière les fourneaux, Luc Marcal endosse un nouveau rôle : celui de président de la Fédération HoReCa Wallonie. C'est à l'issue d'un vote de l'assemblée générale de cette dernière que ce titre lui a été décerné. Un titre qui pèsera sur les épaules du Montois, compte tenu des diverses problématiques auxquelles est confronté le milieu de la restauration.

"Je ne peux que remercier mes consœurs et confrères pour leur confiance. Je suis très honoré de pouvoir continuer à défendre et promouvoir les différents segments de l'horeca wallon. Me voilà face à un sacré défi, que j'accepte de relever avec la collaboration de tous", souligne le nouveau président.

Pas encore totalement sorties des conséquences de la crise sanitaire, les entreprises doivent faire face à une crise économique démesurée et pour bon nombre de personnes, complètement soudaine et incompréhensible. L’inflation atteint des taux records : les prix des matières premières explosent, les coûts énergétiques ont été multipliés par 3, 4 voire 5, entraînant avec eux des indexations salariales de plus de 10 %.

Un coup dur pour un secteur qui dépend directement du pouvoir d'achat des consommateurs. "Il est quasi certain que la crise énergétique impactera leur pouvoir d'achat et modifiera leurs choix de consommation, ce qui, inévitablement, entraînera une baisse de la fréquentation. Les difficultés s'enchaînent tant pour les citoyens que pour les entreprises. Tous les indicateurs économiques sont au rouge et une crise sociale est latente. D'urgence, des mesures doivent être prises par les politiques, en parfaite collaboration et efficacité entre l'Union Européenne et toutes nos entités fédérées."

Et de poursuivre : "En priorité, nos politiques doivent certainement prendre des mesures généralistes pour tous les citoyens et des mesures interprofessionnelles pour toutes les entreprises. Mais parallèlement, des mesures ciblées doivent pouvoir également être discutées pour soutenir et préserver les secteurs professionnels les plus touchés comme le secteur Horeca. » Le président rappelle encore que la Fédération HoReCa Wallonie « s'investit dans toutes ces discussions et y relaie les préoccupations des entreprises de notre secteur."

On rappellera que Luc Marchal, alors président de la Fédération Horeca du Hainaut, avait déjà poussé un coup de gueule en 2020, estimant que les traiteurs et organisateurs de banquet étaient les grands oubliés de la crise et de ses confinements.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be