Mons: le marché du vendredi quitte la Grand-Place

C'est désormais sur la place du Marché aux Poissons qu'il faudra effectuer ses achats.

E. Brl.
Mons: le marché du vendredi quitte la Grand-Place
©Google

C’est une décision qui apparait comme logique pour certains. La ville de Mons vient d’annoncer que le marché du vendredi, traditionnellement organisé sur la place de Mons, quitterait définitivement cette dernière pour s’installer sur la place du Marché aux Poissons. Un changement justifié par les nombreux événements qui sont organisés tout au long de l’année sur la Grand-Place et qui nécessitaient déjà, de toute façon, le déplacement des étals pour permettre d’éventuels préparatifs et aménagements.

Fin 2020 déjà, quelques changements avaient été opérés par les autorités communales. Alors que les chalands déambulaient de la Grand-Place à la Croix-Place en passant par le Marché aux Herbes pour s’approvisionner, dans l’ordre, en fleurs, produits en touts genre et fruits et légumes, la ville avait décidé de rapatrier les fruits et légumes sur la Grand-Place, aux côtés des fleurs. Le Marché aux Herbes était de ce fait déserté par les commerçants.

Avec cette nouvelle configuration, l'ensemble des maraichers sera rassemblé sur un seul et même site. Une facilité pour les clients donc, qui n'auront plus à s'éparpiller entre les deux places, même si certains regrettent déjà de ne plus profiter de l'ambiance de la Grand-Place lors de leurs emplettes de fin de semaine. "C'est aussi une facilité pour les maraichers, qui finalement, étaient invités à se déplacer presque une semaine sur deux", explique-t-on du côté du service communication de la ville. En fonction des conditions météorologiques et des disponibilités de chacun, une quinzaines de maraichers étaient présents sur la Grand-Place. Ils seront dorénavant une septantaine sur la place du Marché aux Poissons. "C'est bien perçu, c'est avantageux pour eux d'être installé au coeur d'un seul marché."

On rappellera par ailleurs qu'un projet de réaménagement complet de la place du Marché aux Poissons reste dans les cartons de la ville de Mons. À ce jour, aucune date n'est annoncée mais un budget de 1,65 million d'euros devrait y être consacré. "Il s'agit d'une zone qui s'est vue fortement déstructurée dans les années 70 mais qui constitue toujours une zone d'habitat importante à l'échelle de l'intramuros. Il se trouve néanmoins en déficit d'espaces publics de qualité", souligne la ville de Mons. "Localisés à proximité d'une entrée de ville, sur le trajet de nombreux étudiants et bordés de commerces de proximité, cet espace est très fortement fréquenté non seulement par une clientèle de passage, mais également par les habitants du quartier. Une véritable vie de quartier existe en effet autour de ce lieu où se côtoient toutes les générations."

Les travaux de réaménagement viseront à renforcer l'identité de ces lieux, à améliorer la qualité paysagère du quartier, à renforcer la cohésion sociale, à réfectionner des voiries et à créer un maillage d'espaces de respiration dans ce contexte urbain. "Le projet proposé prévoit un type de traitement semblable tant pour le Marché aux Poissons que pour l'Avenue Frère Orban. L'Avenue Frère Orban aura également pour rôle d'assurer la transition entre le Marché aux Poissons et la sortie de l'Avenue Orban (création au centre de l'Avenue d'un alignement de tilleuls). Afin de compléter cet aménagement, la rue Froissart, aujourd'hui en mauvais état et de faible longueur, sera intégrée au projet. Afin de prolonger dans la même philosophie la réfection des voiries dans ce quartier, nous optons pour un réaménagement des voiries et trottoirs de plain-pied."

Le projet est repris dans le PIVW, nouveau programme de subsides wallons, pour les axes politique de mobilité douce en centre-ville - végétalisation des villes – développement de quartiers prioritaires.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be