Bilan estival très positif pour Mons: les touristes étrangers sont notamment revenus en ville

Après deux années de crise sanitaire, la vie a repris normalement dans la Cité du Doudou.

Bilan estival très positif pour Mons: les touristes étrangers sont notamment revenus en ville
©AVPRESS

Déserté par les touristes étrangers les deux années précédentes, restrictions sanitaires et pandémie obligent, la ville de Mons a retrouvé sa dimension internationale cet été. Le bilan touristique est en effet très positif, ce qui n’est évidemment pas pour déplaire aux autorités communales, aux commerçants et au secteur horeca, qui a repris des couleurs et qui a profité d’une fréquentation en hausse malgré des températures par moments accablantes.

"Sur le plan du tourisme international, l'été 2022 est un excellent cru. Nous passons de 13% de touristes étrangers l'an dernier à 33%. Ce sont les Français, les Hollandais, les Britanniques, les Espagnols et les Allemands qui ont été les plus nombreux à visiter notre ville", annonce Nicolas Martin (PS), bourgmestre. Et si les Wallons ont été moins nombreux à arpenter les rues montoises, les Flamands, eux, ne s'en sont pas privés.

Force est également de constater que les sites culturels ont sorti leur épingle du jeu. Ce sont en effet près de 18 000 touristes qui ont visité un musée ou assisté à une exposition. Ils étaient ainsi plus de 4500 au Beffroi, plus de 6000 au BAM et étaient tout aussi nombreux à profiter de l'exposition Identités Décoloniales, visible au Mons Memorial Museum jusqu'en mai prochain. "Cet été, et c'est assez rare que pour être souligné, la fréquentation du MMM a été plus importante qu'au sein du Musée du Doudou."

Le bourgmestre offre par ailleurs une "mention spéciale" à la Maison Van Gogh (+20%) et à l'exposition Anto-Carte du BAM, qui a accueilli 6000 visiteurs. "Tous les événements organisés dans le cadre de notre programme Destination Mons ont aussi connu un joli succès, qu'ils soient proposés en centre-ville de Mons ou dans les villages", ajoute le bourgmestre. "Les villages de châteaux gonflables à Cuesmes et à Jemappes ont par exemple extrêmement bien fonctionné. Ce succès nous pousse à réitérer l'expérience l'an prochain car il s'agit d'un événement familial et gratuit, qui n'est pas conditionné aux moyens financiers de chacun."

La caravane aux chansons a de son côté rassemblé 4000 visiteurs, les estivales de Trolls & Légendes 2000 festivaliers, Mons Sunset Festival 4000 personnes et la première édition de la Team Gros Lard 15 000 personnes. Sur l'ensemble de l'été, la programmation de Destination Mons a attiré près de 100 000 personnes. "D'autres événements, par exemple les DJ Afterwork, ont moinsbienfonctionné. Nous ne parlons pas d'échec mais il faudra voir comment améliorer le concept."

Bref, il y a eu du monde à Mons cet été. "Certains nous reprochent de proposer beaucoup d'événements mais ceux-ci entrainent des retombées économiques importantes pour nos commerçants et restaurateurs, qui ont durement subi la crise. Soutenir ces secteurs en attirant du monde en ville et redynamiser nos quartiers, c'est l'un des objectifs que je me suis fixé", insiste Nicolas Martin.

« Au regard de ces chiffres, on peut affirmer que Mons se positionne de manière très marquée comme une ville touristique incontournable. C’est un constat qui évolue encore d’année en année et qui ne serait pas possible sans le travail des services et des structures montoises. » On notera encore que les restaurants enregistrent une hausse de la fréquentation (+15%), de même que les hôtels qui ont affiché un taux de remplissage de 86%.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be