Mons: un nouveau musée au sein de la Maison Jean Lescarts

Le projet est subsidié à hauteur de 90%.

E. Brl.
Mons: un nouveau musée au sein de la Maison Jean Lescarts
©Jean-Pol GRANDMONT

Le projet ne date pas d’hier mais il devrait prendre un sérieux coup d’accélérateur dans les prochains mois. La Maison Jean Lescarts va en effet être totalement restaurée en vue d’accueillir un nouveau musée dédié à la ville de Mons, à son histoire et à ses habitants. Plutôt que d’aborder son sujet par une chronologie aussi classique que rébarbative, le pôle muséal entend traverser l’Histoire montoise par des thèmes qui permettront de lier le passé au présent. Des citoyens devraient même être invités à nourrir la réflexion.

Il y a matière à dire, reste donc désormais à entreprendre les travaux et à réaménager les lieux. Ce projet fait en réalité partie du portefeuille "Mons 2020 : ville créative, culturelle et intelligente", inscrit dans la programmation 2014-2020 des Fonds Structurels Européens. Il doit permettre la restauration intérieure et extérieure du bâtiment ainsi que la scénographie des lieux en vue d’y accueillir un musée, et l’aménagement des abords. L’avant-projet de réaménagement et de scénographie avait déjà été approuvé en 2019.

Ce dernier repose sur la mise en œuvre de différents volets complémentaires, tels que l’acquisition de vitrines, de mobilier, d’éclairage scénographique, la création et l’installation d’interactifs multimédias, la définition de la ligne graphique des lieux ou encore la signalétique… Ces éléments feront l’objet de marchés publics de fournitures et services, organisés en lots sur base de la nature des prestations à réaliser.

Le montant global estimé de ce marché s'élève à 145.500 euros HTVA, subsidié à hauteur de maximum 90%, soit 40% par le FEDER et 50% pour la Wallonie. Les 10% restant sont à charge de la ville de Mons. On notera encore qu’en 2020, le Gouvernement wallon a décidé, dans le cadre de la réaffectation budgétaire du portefeuille Mons 2020, d’octroyer un budget complémentaire de 600.000 euros afin, notamment, de traiter les désordres extérieurs identifiés et jugés prioritaires par l’AWAP et d’aménager le jardin lapidaire. Cet avant-projet a été approuvé en 2022.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be