Un candidat bientôt désigné pour reprendre le flambeau du baron Duesberg

La ville s'apprête à clôturer les candidatures. Le nouveau conservateur sera écolé par le baron lui-même.

E. Brl.
Un candidat bientôt désigné pour reprendre le flambeau du baron Duesberg
©AVPRESS

Un musée plus beau que jamais, chargé de trésors et d’histoire, voilà ce que le baron Duesberg entend léguer à la ville de Mons. Miné par de graves problèmes de santé, l’octogénaire avait fait modifier son testament il y a quelques mois afin de faire de la ville de Mons sa légataire universelle. Une façon pour lui d’assurer l’avenir du musée, ouvert il y a 28 ans, et d’avoir la garantie que le travail de collection de toute une vie soit préservé.

Aujourd'hui pourtant, le baron ne se dit pas serein. "Je me sens enfermé dans une prison dorée, je déprime nuit et jour à l'idée de ne pas avoir quelqu'un à qui transmettre ma passion et sans savoir quelle bonne volonté accepterait de reprendre la main", nous glisse-t-il. "J'aimerais pouvoir assumer jusqu'au bout et avec dignité ce chemin qui est le mien mais je dois avouer que je pleure plus souvent qu'à mon tour depuis le décès de mon épouse. Aujourd'hui, je demande de l'aide."

Le musée, consacré aux arts décoratifs de la fin du 18e et du début du 19e siècle, compte désormais plus de 4000 objets, parmi lesquelles de précieuses pendules napoléoniennes. "L'envie d'en faire toujours plus et de m'accrocher est bien présente mais je souhaiterais avoir la garantie que quelqu'un sera à même de reprendre le flambeau une fois que mes yeux se fermeront. Je sollicite régulièrement la ville de Mons pour savoir où on en est. On me dit que les démarches sont lancées, qu'il faut être patient. Du temps cependant, je n'en ai plus."

Entre la ville de Mons et le baron, les relations ont été en dents de scie ces dernières années. La volonté de maintenir le musée ouvert au plus grand nombre est pourtant partagée des deux côtés. C’est ainsi que le recrutement d’un conservateur au sein du pôle muséal et spécifiquement axé autour de la conservation du musée Duesberg était lancé il y a quelques mois. L’appel à candidatures sera clôturé ce 12 octobre, après quoi les examens seront organisés.

"Nous avons à ce jour réceptionné cinq candidatures et toutes sont recevables", confirme-t-on du côté de la ville de Mons. "Un examen écrit précédera un examen oral devant jury. Les trois meilleures candidatures seront retenues et soumises au baron, que nous entendons donc associé au processus. Le musée, c'est son bébé et nous comprenons la nécessité pour lui de s'assurer qu'il sera entre de bonnes mains."

Dans un premier temps, le candidat retenu travaillera à mi-temps. "Le baron aura le loisir de l'écoler et de lui transmettre son savoir et sa passion. Le musée est un véritable joyau et occupe une place importante dans le paysage muséal de la ville de Mons."Dès 2023, le candidat occupera son poste à temps plein. Des journées complètes seront en effet bien nécessaires pour constituer, inventorier, conserver, étudier et documenter l'impressionnante collection du baron et participer à sa diffusion auprès du public.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be