Un jeune homme de 24 ans tente de défenestrer sa compagne à Mons

Le 30 avril 2022, la compagne du prévenu a été victime de plusieurs coups violents. Fortement alcoolisé, Fabrice (prénom d’emprunt) a même tenté de la défenestrer sous le regard de témoins.

Margaux Piron
xx
Fabrice n’est malheureusement pas à son premier fait. Il aurait déjà fait preuve de violence sur sa compagne dans le passé. ©SHUTTERSTOCK

Une peine de sept ans de prison a été requise à l’égard de Fabrice (prénom d’emprunt) qui aurait tenté de défenestrer sa campagne après une violente dispute. Actuellement détenu à la prison de Mons, le jeune homme de 24 ans devait répondre de plusieurs préventions à la barre du tribunal correctionnel de Mons.

Le 30 avril 2022 aux alentours de 8h du matin, les services de police sont intervenus au domicile du couple. Sur place, ils ont découvert du mobilier cassé et une victime sous le choc présentant des marques de strangulation au niveau du cou. Elle a déclaré aux forces de l’ordre que son conjoint avait tenté de la défenestrer après avoir été ruée de coups et soulevée contre un mur.

Des témoins ont d’ailleurs précisé avoir entendu des cris et une personne s’étouffer. “Ses cheveux pendaient dans le vide”, a révélé un autre témoin. Présente à la salle d’audience, la victime n’a pas souhaité se constituer partie civile. Elle n’a cependant pas hésité à embrasser le prévenu avant son retour à la case prison.

Votre comportement à l’égard des femmes est particulièrement inquiétant

Fabrice n’est malheureusement pas à son premier fait. Il aurait déjà fait preuve de violence sur sa compagne dans le passé. Une précédente plainte avait été déposée. “Votre comportement à l’égard des femmes est particulièrement inquiétant”, a soulevé le juge qui présidait l’audience. “Je me rends bien compte que j’ai un problème et que cela ne peut pas continuer comme ça”, a répliqué le détenu.

Le jeune homme serait effectivement sous l’emprise de l’alcool depuis l’âge de 14 ans. Les experts ont également constaté un grand manque de maturité de la part du prévenu.

Le représentant du ministère public a qualifié les faits de tentative de meurtre. Contrairement à la défense qui a demandé de requalifier les faits en coups et blessures mettant en exergue les problèmes d’alcool de son client. Un sursis probatoire a également été sollicité.

Fabrice est également poursuivi pour une série de vols et de dégradations de voitures. Il passait notamment par le toit pour dérober le préjudice au sein de commerces alimentaires. Le jugement sera prononcé le 12 décembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be