Les commerçants touchés par le projet de construction d’un pôle hospitalier à Jemappes devraient en savoir plus en début d’année

Le logipôle sera construit sur le site de Géothermia. Pour le reste, le périmètre de construction doit encore être déterminé.

Florian Ducobu
Le Logipole Helora devrait voir le jour sur le site Géothermia
Seul le logipôle connait son emplacement exact pour le moment. ©Helora

Le dossier de nouveau pôle hospitalier à Jemappes de l’intercommunale Helora avait suscité l’inquiétude des commerçants qui ne savaient pas s’ils pourraient poursuivre leurs activités ou s’ils seront expropriés. Près d’un an après la première annonce de ce projet majeur pour la région, ils ont pu entrer en contact avec l’intercommunale pour en savoir un petit peu plus sur leur avenir. En coulisses, les choses se sont également activées puisque le site de géothermia a été choisi pour accueillir le logipôle du futur hôpital. Pour le reste, tout reste encore flou.

Alors que les riverains se souciaient, au début de l’été, de ne pas encore avoir été contactés ni par la Ville ni par Helora, ils ont finalement reçu un courrier explicatif du projet et des démarches en cour en septembre dernier. “À la fin du mois de juin, on annonçait dans la presse que les commerçants allaient être contactés au début de l’été pour en savoir plus sur les intentions d’Helora et de la Ville de Mons”, confie l’avocat de plusieurs commerçants concernés par le processus d’expropriation. “Sans nouvelle, j’ai pris contact avec l’avocat de la Ville de Mons à la fin août pour enfin avoir des nouvelles. Il m’a alors redirigé vers Helora en m’indiquant que je recevrai prochainement des informations de leur part. ”

Une fois la patate chaude refilée à l’intercommunale Helora, cette dernière s’est chargée de communiquer les dernières informations aux commerçants concernés à la mi-septembre. “Nous avons reçu un courrier qui disait qu’Helora tenait à nous informer des procédés d’expropriation”, poursuit l’avocat. “Il disait ensuite que l’intercommunale n’était pas restée inactive puisqu’elle continuait à réfléchir au projet. Ces réflexions ont d’ailleurs abouti à la décision de construire le logipôle sur le site de Géothermia. Compte tenu de cela, elle travaille désormais sur le périmètre d’expropriation à déterminer. ”

Pour rappel, le logipôle est un élément important dans le cadre de la fusion des hôpitaux du groupe Jolimont (Saint-Joseph, Warquignies, Jolimont La Louvière, Nivelles, Lobbes) et Ambroise Paré. Il regroupera des services non médicaux (cuisine, blanchisserie, magasin central) ainsi que des services médicaux (stérilisation, pharmacie, magasin stérile et salle blanche). La structure du logipôle sera publique et le gage que l’emploi public continuera d’exister au sein du futur réseau hospitalier.

En attendant, l’avenir des commerçants reste incertain compte tenu du manque d’envie des investisseurs de se rendre dans un quartier potentiellement plus occupable dans les prochaines années. Ils devront encore attendre un petit peu avant de connaître le périmètre exact qui sera concerné par ces expropriations.

Le dossier est toujours en cours. Le logipôle prendra bel et bien place sur le site de Géothermia. Pour le reste, dont notamment l’hôpital, la procédure est en cours avec les avocats. Le dernier mail explicatif a été envoyé au mois de septembre, il n’y a donc pas si longtemps que cela”, confie Sophie De Norre, porte-parole de l’intercommunale Helora.

Dans le même temps, Jacqueline Galant se confiait sur l’absurdité de mettre en place l’hôpital à Jemappes et non pas sur le site de Géothermia, en bordure d’autoroute. De quoi modifier les plans d’Helora ? Impossible à dire à l’heure actuelle. De plus amples informations devraient être communiquées en début d’année prochaine. Patience donc…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be