Plusieurs rues prochainement rénovées à Mons, Cuesmes et Jemappes

Le plan voirie de la ville de Mons représente un budget de 30 millions d’euros.

argent monnaie piece banque euro BCE bancaire money credit pret richesse salaire achat depense vente commerce business affaires pauvrete epargne travaux chantier route circulation signalisation prix
La ville de Mons poursuit ses investissement en matière de rénovation de voiries. ©Jean Luc Flemal

Plus de 30 millions d’euros. C’est le montant investi par la ville de Mons dans le cadre de son plan voirie. Plusieurs rues de Mons, Cuesmes et Jemappes feront ainsi peau neuve. Et si les chantiers ne sont jamais plaisants pour les citoyens, ils sont bien nécessaires au vu de l’état de certaines voiries, particulièrement abîmées.

“C’est un effort sans précédent fait par la Ville qui n’avait jamais consacré de budgets aussi conséquents pour les communes fusionnées. On parle ici de plus de 30 millions d’euros en investissements” rappellent le bourgmestre Nicolas Martin (PS) et l’échevin des Travaux Stéphane Bernard (PS).

Au niveau de la voie de Wasmes, à Cuesmes, les travaux prévoient la réfection complète des trottoirs et de la voirie “en plein pied de façade à façade” en hydrocarboné pour le tronçon compris entre la rue Cache-Après et le numéro 140 de la Voie de Wasmes ainsi que la réfection des trottoirs en pavés de béton et le remplacement des éléments linéaires du tronçon compris entre le numéro 140 de la Voie de Wasmes et la rue Commandant Lemaire.

Ces travaux débuteront le 9 janvier prochain et s’étaleront sur quelque 150 jours ouvrables, sous réserve des conditions climatiques et imprévus inhérents au chantier. L’enveloppe consacrée s’élève à 1,034 million d’euros. À Cuesmes toujours, la rue de l’Auflette profitera elle aussi d’un lifting. La voirie et une partie des trottoirs sont concernées. Le début des travaux est prévu pour mars 2023 et sa durée est estimée à 50 jours ouvrables. 801 237 euros TVAC y seront consacrés.

À Jemappes, c’est la rue Croisette qui a été retenue dans cette programmation. Les travaux prévoient la réfection complète de la voirie. Ils seront lancés au premier semestre 2023 pour une durée estimée à 60 jours ouvrables. Le budget est estimé à 759 985 euros TVAC. Enfin, la ville a dégagé les budgets nécessaires au réaménagement du Square Roosevelt et des rues périphériques (rue de la Houssières, rue Claude de Bettignies, rue de la Grosse Pomme), à Mons.

“Après le dossier de la réfection complète de la rampe Sainte Waudru, du Square Saint Germain ainsi que des rues Fétis, de l’Athénée et des 5 visages, viendra le tour de ce dossier important : celui du Square Roosevelt et des axes routiers qui l’entourent. Les travaux visent tant à améliorer le cadre de vie des citoyens qu’à préserver et mettre en avant ce patrimoine exceptionnel auquel les Montois sont très attachés. Ce square, avec sa position stratégique, est un lieu de passage incontournable situé dans un quartier important en pleine mutation qui bénéficie donc de toute l’attention du Collège qui entend y poursuivre sa dynamique de revalorisation.”

À noter que l’avis des citoyens a été sollicité pour certains aspects du réaménagement du square. Près de 3,4 millions d’euros seront injectés pour mener à bien ce chantier, dont la date de lancement n’est pas encore communiquée. “Les voiries reprises dans le plan voirie sont celles qui font face aux plus grandes problématiques (égouttage, longueur, nids-de-poule, trottoirs,…) ainsi que les axes aux trafics importants, desservant de nombreux points stratégiques du Grand Mons dont les services publics”, précisent encore les élus montois.

“Le territoire couvert par le service des travaux de la Ville de Mons est grand (600 km de voirie, ce qui représente 1 200 km de trottoirs) et il constitue le centre névralgique de nombreuses activités qui amènent du passage, ce qui entraîne inévitablement une usure des routes et trottoirs. Une veille permanente du patrimoine routier existant est nécessaire afin de savoir où et quand intervenir. Les choix d’investissements en matière de voirie et la façon dont ils sont ventilés ont en effet un impact direct et immédiat sur la vie des Montois. L’amélioration du cadre de vie passe obligatoirement par une offre suffisante de trottoirs en bon état, sécurisés et accessibles.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be