Épidémie de grippes, de bronchiolites et de covid : les hôpitaux de Mons-Borinage pas tous logés à la même enseigne

Alors que peu de cas surviennent à Ambroise Paré et Epicura, les hôpitaux du groupe Jolimont de Mons et Warcquignies se remplissent.

Florian Ducobu
page mons/vaccin grippe A h1n1 ˆ Baudour
Les épidémies n'impactent pas de la même façon tous les hôpitaux de la région. ©AVPRESS

Depuis plusieurs semaines maintenant, les épidémies de grippes, de bronchiolites et de covid sévissent un peu partout en Belgique. Bien que les températures soient désormais remontées au-delà des moyennes de saison, certains hôpitaux restent à flux tendus pour prendre en charge les patients atteints par l’une de ces maladies. Malgré tout, les différents hôpitaux de la région ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Du côté d’Ambroise Paré et des hôpitaux d’Epicura, la situation n’est en effet pas alarmante pour le moment. “Au niveau du covid, nous avons actuellement 55 patients hospitalisés sur l’ensemble de nos hôpitaux”, rapporte Manon Cornu, chargée de communication pour Epicura. “Au niveau de la grippe, la tendance est assez similaire aux autres années. Il n’y a donc rien d’alarmant à ce niveau-là. Pour la bronchiolite par contre, les cas ont doublé par rapport à l’année dernière. La situation n’est toutefois pas alarmante non plus.

Du côté du CHU Ambroise Paré, on nous indique simplement que “seules deux personnes sont hospitalisées en raison du covid et que quatre cas ont été recensés en tout. L’épidémie est donc totalement sous contrôle d’un point de vue des hospitalisations”.

Les hôpitaux du groupe Jolimont de Mons et Warcquignies ne peuvent pas en dire autant. Les deux établissements sont en effet fortement touchés par les cas de grippes et de covid, aussi bien au niveau du personnel qu’au niveau des patients. “Beaucoup de patients sont en isolement”, confie Jérémie Matthieu, chargé de communication pour le groupe hospitalier Jolimont. “Ces isolements provoquent la perte d’un lit par chambre. Nous ne sommes pas encore saturés mais le personnel est toujours largement sollicité pour intervenir sur ces deux maladies. Le personnel, lui-même, est également touché par ces épidémies.

Le constat n’est cependant pas le même dans tous les hôpitaux du groupe puisque la situation est relativement calme du côté de La Louvière et Nivelles. “Du côté de l’hôpital de Jolimont à La Louvière, seuls cinq cas de grippes chez les adultes et trois chez les enfants ont été recensés. Quatre cas de bronchiolite et 31 isolements pour covid ont également été détectés. Il n’y a donc pas d’inquiétude de ce côté-là, la situation est sous-contrôle. Le constat est le même du côté de Nivelles”, poursuit Jérémie Matthieu.

Rien n’explique ces différences de constats entre les différents hôpitaux de la région. La grippe semble tout de même particulièrement agressive cette année.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be