Mons : une peine de travail et un sursis pour avoir agressé un couple à Imagipark

Le tribunal correctionnel de Mons a jugé établi une prévention de coups et blessures à la sortie du centre de loisirs Imagipark.

Margaux Piron
Tribunal correctionnel
©SMARS ARNAUD

Deux prévenus d’une vingtaine d’années ont été jugés d’une prévention de coups et blessures à l’égard d’un couple au sein d’Imagipark à Mons. L’un écope d’une peine de travail de 250 heures ou de deux ans de prison ferme si elles ne sont pas effectuées. Quand à l’autre, elle est condamnée à deux ans de prison avec un sursis de trois ans.

”À l’époque, j’étais enceinte de 5 mois”, avait confié la prévenue également présente sur les lieux de l’altercation. “Le couple était imbibé d’alcool et a tenu des propos désobligeants. Par peur, j’ai repoussé la femme”

Suite au choc, la femme du couple était tombée violemment au sol lui causant même une fracture au niveau du poignet.

D’après l’autre prévenu, l’homme avait porté en premier les coups. “Je n’avais pas la possibilité de m’enfuir et je n’ai pas pensé à contacter les services de police. En ce qui concerne la dame, je ne l’ai pas touchée et je ne me souviens plus de la raison de sa chute”.

Leurs explications divergentes de celles des victimes n’ont pas été suffisantes pour le tribunal correctionnel de Mons qui a jugé les préventions établies.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...