Rénovation du centre sportif La Sapinette à Mons : des solutions sont toujours recherchées

Le projet tel qu’imaginé actuellement n’est pas finançable.

Le centre sportif est fréquentée par l'élite sportive mais accueille également les stages de l'Adeps.
Le centre sportif est fréquentée par l'élite sportive mais accueille également les stages de l'Adeps. ©D.R.

Le temps passe et malgré les promesses formulées il y a déjà plusieurs années, les sportifs qui fréquentent le centre Adeps La Sapinette doivent toujours se contenter d’infrastructures vétustes, qui ne sont même plus aux normes. Une enveloppe de 30 millions d’euros avait été annoncée. Problème, le projet est trop ambitieux et les moyens manquent.

À la faveur d’une interpellation de Joëlle Kapompole (PS), qui s’inquiète du devenir du centre, la ministre des sports, Valérie Glatigny (MR) a confirmé que des solutions étaient toujours cherchées. “Je ne peux que vous rejoindre lorsque vous parlez d’infrastructures vétustes qui nécessitent d’être rénovées”, a admis la ministre. “Mais le coût de rénovation du projet, tel qu’il est conçu actuellement, n’est pas soutenable pour les budgets de la direction générale des infrastructures.”

Des rencontres ont dès lors été organisées entre le cabinet de la ministre et l’administration générale du sport et l’administration générale des infrastructures. “Nous investiguons pour trouver des pistes permettant de rénover le centre sportif et d’ainsi répondre aux besoins inéluctables de rénovation urgente en matière de sport pour tous mais aussi de sport de haut niveau.”

La Sapinette est le dernier centre sportif de Wallonie a ne pas avoir connu de rénovation profonde en 30 ans. Les besoins sont donc criants. “Les fédérations de gymnastique et de tennis ont été sondées afin de nous faire part de leurs besoins et cibler les investissements urgents à consacrer pour permettre leur bon fonctionnement. Une proposition sportive, juridique et financière sera formulée très prochainement au gouvernement, à qui je souhaite réserver la primeur.”

Pour rappel, un important chantier de rénovation aurait dû débuter en 2020 et s’étaler sur plusieurs années, soit jusqu’à 2027. Le projet prévoyait la démolition de certains bâtiments et la construction de nouvelles structures, notamment d’un hall de sport digne de ce nom pour les gymnastes. Le tennis aurait quant à lui dû bénéficier d’un hall couvert avec deux terrains supplémentaires. Un hall omnisports et des logements pour l’Adeps étaient par ailleurs au programme.

Particulièrement attendus, ces travaux pourraient prendre une forme quelque peu différente, faute de moyens disponibles. De son côté, la députée montoise Joëlle Kapompole a rappelé l’importance de ce centre sportif fréquenté par l’élite sportive en gymnastique et en tennis, et faisait partie intégrante du paysage sportif montois. “Je ne lâcherai pas l’affaire jusqu’à l’obtention de réponses favorables. Il est hors de question d’abandonner la Sapinette : derrière ce dossier, ce sont tous les habitants du grand Mons, du Borinage, voire au-delà qui sont impactés”, estime-t-elle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...