Le baron Duesberg tend “une dernière fois la main” à la ville de Mons pour l’ouverture d’un salon de prestige

Celui-ci accueillerait une impressionnante collection d’orfèvreries montoises.

Mons, Culture, Musée Duesberg
François Duesberg prouve une nouvelle fois son profond attachement à la ville de Mons. ©Ugo PETROPOULOS

Entre le Baron François Duesberg et la ville de Mons, les relations auront toujours été en dents de scie. Tantôt très chaleureuses, tantôt glaciales, elles auront évolué au fil des discussions et des rencontres entre le premier, dont le caractère affirmé n’est plus à démontrer, et les services de la seconde, parfois bien en peine à suivre le rythme que le collectionneur souhaiterait imposer dans le cadre du développement de ses projets.

Des projets, l’octogénaire entend encore en mener quelques-uns à bien. En mai 2022, il modifiait son testament pour faire de la ville de Mons son légataire universel. Autrement dit, à son décès, l’ensemble de son patrimoine (et quel patrimoine !) lui reviendra. Plus récemment, ce dernier nous expliquait sa volonté d’ouvrir, à Colfontaine, une antenne du musée Duesberg. La commune boraine pourra, elle aussi, profiter d’un don de quelque 150 objets de collection.

Aujourd’hui, c’est un salon de prestige que le baron souhaiterait installer en plein cœur de la Cité du Doudou. Il y a quelques jours, il adressait un e-mail au bourgmestre, Nicolas Martin (PS). “Rassure-toi, cher Nicolas, c’est la toute dernière fois que je te suggère à nouveau un somptueux salon de prestige – que tu m’avais toi-même proposé en son temps – à la maison de la Toison d’Or, dont les travaux sont sur le point d’être terminés.”

La ville se dit toujours intéressée

Le collectionneur précise encore que ce dernier pourrait accueillir de précieux objets mais aussi et surtout “une collection unique d’orfèvreries montoises”, l’une des plus prestigieuse au monde et que l’on ne retrouve pourtant nulle part à Mons. Touché par la maladie, François Duesberg tente de presser la ville de Mons et son maïeur afin d’obtenir une réponse rapide et, surtout, positive.

”Le projet est toujours bien d’actualité, nous confirme-t-on du côté du service communication de la ville de Mons. “Notre intention était d’attendre la fin des travaux de restauration de l’hôtel de Ville, prévue en décembre, afin d’avancer dans l’aménagement de cet espace. Sur le fond, le Bourgmestre est extrêmement motivé à l’Idée de mener ce projet à bien. L’orfèvrerie montoise mérite une telle mise en valeur et il trouve l’idée très séduisante.”

La ville promet ainsi “de refaire le point avec les services” et précise encore qu’un montant a été inscrit au budget 2023 pour la désignation d’un auteur de projet. L’intention est donc bien là. Reste à voir si, dans les faits, elle sera matérialisée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...