Une pétition lancée pour rallumer l’éclairage public la nuit : la question divise les bourgmestres de Mons-Borinage

À ce jour, il n’est pas question de réévaluer la mesure.

L’éclairage public est souvent considéré comme un moyen de garantir la sécurité, bien qu’aucune disposition légale ne l’exige explicitement.
Certains citoyens considèrent l'éclairage public comme un gage de sécurité. ©Shutterstock

Depuis presque un an déjà, dans toutes les communes de l’arrondissement Mons-Borinage à l’exception de Jurbise, l’éclairage public est éteint durant la nuit. En mars, la mesure était quelque peu revue : les bourgmestres s’étaient accordés sur un compromis prévoyant que l’éclairage soit éteint entre minuit et 5 heures mais maintenu les week-ends et jours fériés et durant les festivités.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...