Mons

Globalement, le bilan reste positif selon la police.

Si les festivités ont débuté mercredi, c’est bien le dimanche qui reste la journée la plus importante en cette période de ducasse. Malgré une fréquentation extrêmement importante en centre-ville, la zone de police de Mons-Quévy dresse un bilan très positif. Entre dimanche 6 heures du matin et ce lundi même heure, peu d’interventions se sont avérées nécessaires.

« Il n’y a rien de particulier à signaler pour ce dimanche de ducasse, tout s’est bien déroulé », confirme-t-on du côté de la police. « Nos services ont procédé à 30 arrestations administratives et à une arrestation judiciaire pour des faits de coups et blessures. Nous n’avons pas non plus rencontré de soucis majeurs avec les commerces. » Côté mobilité, notons l’enlèvement de 25 enlèvements de véhicules mal stationnés. C’est six de plus en comparaison avec l’année dernière.

Ce lundi et ce mardi, les services de police resteront bien sûr mobilisés pour assurer la sécurité du public, qui peut encore profiter de la braderie, de la deuxième édition de la Doudou Sound Party et finalement au traditionnel feu d’artifice, qui clôturera cette semaine d’événements aussi rituels que festifs.

Pour rappel, samedi, 37 arrestations administratives avaient été enregistrées pour ivresse et troubles à l’ordre public. Un night-shop avait été fermé pour vente de boissons alcoolisées. 18 véhicules avaient été enlevés, contre seulement trois le même jour l’an dernier. Dans la journée et la nuit de vendredi à samedi, ce sont 26 arrestations administratives et une arrestation judiciaire qui avaient été ordonnées. Vendredi, on en comptait 18 dont une judiciaire pour coups et blessures. Le premier jour avait été relativement calme, avec 14 arrestations administratives pour trouble à l’ordre public et ivresse.