Mons

Il faut encore évaluer l'état du revêtement de l'autoroute puisque la résine perdue cette nuit sur la chaussée est corrosive.

Il y a déjà plus de 10 heures maintenant qu’un camion immatriculé en Italie s’est couché sur le flan, à hauteur de Maisières, alors qu’il circulait sur la E19 dans le sens Bruxelles-Mons-Valenciennes, et que l’autoroute est donc fermée dans les deux sens de circulation. À l’approche des heures de pointe, les autorités locales et les différents services d’intervention préconisent de la patience bien sûr, mais également le respect des déviations mises en place.

Celles proposées dans le courant de la nuit et tout au long de la journée restent d’application. Pour les automobilistes qui souhaitent emprunter la E19 pour rejoindre Bruxelles ou Tournai (et la France), il est conseillé d’emprunter A8 ou A16, et ce dans les 2 sens de circulation. Pour les automobilistes qui souhaitent sortir ou accéder à la région montoise, il est conseillé d’utiliser en priorité l’axiale boraine RN550, la route de Wallonie RN552, et la traversée de Jemappes sur la RN51. Pour ceux qui viennent de Maubeuge en empruntant le R5, on conseille d'emprunter la sortie Jemappes-Cuesmes et de poursuivre via la RN51 vers Mons. Pour ceux se trouvent sur la RN6 route Mons-Maubeuge, il est conseillé de rester sur cette nationale et de ne pas emprunter le R5.

Selon les dernières informations, les services sont également sollicités pour apporter de l’eau aux usagers qui sont toujours à l’arrêt entre Mons et Saint-Ghislain, depuis plusieurs heures, étant donné les conditions de circulation extrêmement pénibles et difficiles. Des conditions qui ne devraient pas revenir à la normale avant encore plusieurs heures.

Le camion accidenté a pu être redressé grâce à plusieurs grues et la cuve a pu être en grande partie vidée et transvasée dans une autre cuve. Mais à ce stade, il est impossible de se prononcer sur les quantités de résine qui se sont déversées sur la chaussée et dans la nature. Seul un pesage du poids lourd devrait permettre de l’évaluer. Un long travail de nettoyage du site va désormais débuter. Il s'agit d'enlever scrupuleusement les eaux et les boues souillées, accumulées sur l'autoroute à cet endroit. Ce nettoyage prendra de nombreuses heures et se prolongera durant une partie de la nuit prochaine.

Une fois le site dégagé, un état des lieux précis sera seulement établi afin de juger de la possibilité de rouvrir, entièrement ou partiellement, cette portion d'autoroute. En attendant, la réouverture n'est donc pas prévue.