Le tribunal correctionnel de Mons a reconnu coupable jeudi Brondon Kempfer de coups ayant entraîné la mort mais n'a pas prononcé de peine complémentaire, le jeune prévenu ayant déjà écopé de 23 ans de réclusion criminelle devant la cour d'assises du Hainaut pour un vol avec meurtre.

Le 28 juin 2014, Arabe Wislet, serveur dans un café de Mons, avait été roué de coups et était décédé de ses blessures un mois plus tard. Le 28 juin 2014, vers 4h00, Arabe Wislet et son collègue avaient été agressés par une bande de jeunes sur la Grand-Place de Mons. Le premier avait été frappé à la tête et avait été emmené à l'hôpital. La victime avait succombé à ses blessures le 4 août 2014, sans avoir repris connaissance.

Les autres jeunes impliqués dans cette bagarre, tous majeurs, ont été condamnés par le tribunal correctionnel à des peines avec sursis et de travail mais le jugement a été frappé d'appel.

Brondon Kempfer, mineur au moment des faits, a été jugé par une chambre spécifique du tribunal correctionnel, après le dessaisissement du tribunal de la jeunesse. Soupçonné d'avoir porté les coups mortels, Brondon Kempfer contestait avoir participé à cette bagarre. Deux individus avaient toutefois déclaré que le prévenu avait frappé la victime avec un coup-de-poing américain.

Poursuivi pour cinq préventions, il a été acquitté des coups portés à un tiers et d'association de malfaiteurs. Il a cependant été reconnu coupable de coups ayant entraîné la mort, de tentative de vol et de détention d'arme prohibée.

Le tribunal a décidé de ne pas prononcer de peine complémentaire à celle de 23 ans de réclusion criminelle que Brondon Kempfer a déjà reçue devant la cour d'assises pour un vol avec meurtre commis à Roisin en octobre 2016.