La cour a retenu des circonstances atténuantes à l'accusé: l'absence d'antécédents judiciaires et son adaptation sociale en Belgique

La cour d'assises du Hainaut a condamné jeudi Ahmed Smaili (34 ans) à une peine de 15 ans de prison, après l'avoir reconnu coupable du meurtre de Jean-François Willems le 25 juin 2018 à Mons. Ahmed Smaili avait porté huit coups de couteau au jeune homme de 19 ans sur la place Léopold, à Mons. La cour a retenu des circonstances atténuantes à l'accusé: l'absence d'antécédents judiciaires et sa bonne intégration en Belgique.

Vers 17h00, Ahmed Smaili, un étudiant alors âgé de 32 ans en sciences politiques, arrivé du Maroc en 2008 et sans antécédent judiciaire, était sorti de la gare de Mons et s'était rendu au café de la Table Ronde, voisin du café Léopold où Jean-François Willems est arrivé vers 20h00. L'accusé avait bu plusieurs bières fortes, dragué lourdement la serveuse du bar tout en se disputant par SMS avec sa petite amie restée à Charleroi.

Au moment de la fermeture de la Table Ronde, vers 22h00, il s'était assis à la terrasse du café Léopold, à la table de Jean-François Willems. Le trentenaire lui avait ensuite raconté que la serveuse du café voisin était sa copine et qu'il l'attendait. Comme la jeune femme se sentait très mal à l'aise, plusieurs clients, dont la victime, ont demandé à l'accusé de partir.

Peu avant 23h00, le jeune Montois s'était approché d'Ahmed, qui épiait la jeune serveuse depuis l'autre côté de la rue et lui avait demandé de partir. C'est alors que l'accusé lui avait assené plusieurs coups de couteau. La scène a duré quelques secondes. Le jeune homme de 19 ans s'était réfugié au café le Léopold pour recevoir les premiers soins. Il est mort quelques heures plus tard à l'hôpital Ambroise Paré.

Quelques minutes après les faits, Ahmed Smaili avait été interpellé alors qu'il courait le long du boulevard Charles Quint. Ce fait divers avait provoqué une vive émotion à Mons. Inculpé de meurtre, Ahmed Smaili a changé cinq fois de versions durant l'enquête. Au premier jour de son procès, il a demandé à la cour de tenir uniquement compte de ses deux premières déclarations, prétendant qu'il avait tout inventé dans les trois autres.

Cependant, les jurés ont estimé que la scène filmée par les caméras installées sur la façade du café Léopold a démontré que, contrairement à ce que soutenait l'accusé, Jean-François ne l'avait pas poussé. De plus, les témoins de moralité de la victime ont déclaré qu'il n'était pas bagarreur. Par contre, selon les témoins directs, Ahmed Smaili était énervé et vindicatif. Concernant l'intention d'homicide, les jurés ont estimé qu'elle était établie en raison du nombre de coups de couteau portés dans une zone vitale, avec violence, acharnement et répétition.