Mons L’accès au parc fait l’objet d’un mystérieux quiproquo entre la Ville et les riverains.

Aussi curieux qu’une voiture sans roues ou un parapluie perméable, il y a les grilles ouvertes du Square Jacobs situé à la rue d’Havré. La Ville nous explique qu’elle souhaitait répondre aux demandes des habitants du quartier en fermant l’accès au square le soir à partir de 20 heures jusqu’au lendemain matin. De cette manière, les commerces ne seraient pas pénalisés et les riverains pourraient dormir sur leurs deux oreilles.

Mais depuis que les grilles sont installées, de nombreux riverains protestent contre le dispositif. Si bien que pour le moment, les grilles restent ouvertes, même le soir.

Une situation qui fait bondir la conseillère communale Savine Moucheron. Lorsqu’elle avait été nommée échevine en 2016, le Square Jacobs était l’un des premiers dossiers qu’elle avait eu à gérer. "La Ville mettait le bâtiment de la Maison du Design en vente", rappelle la conseillère CDH. "À la demande des riverains, nous avions dissocié le parc du bâtiment afin que le Square Jacobs reste public."

L’ex-échevine se souvient même d’une réunion importante qui avait mobilisé les habitants du quartier. "Le square restant public, il fallait voir comment le gérer en impliquant les riverains. Il fallait aussi mettre un terme aux différentes nuisances que peut occasionner un parc public", poursuit Savine Moucheron. "J’avais notamment contacté la direction de l’école de la Biche pour que les élèves se montrent plus respectueux du parc. Avec Pascal Lafosse, nous avions disposé des modules de sport. Un potager collectif avait également été installé. On m’avait dit qu’il ne tiendrait pas une semaine. Un an plus tard, il est toujours là."

Quant à l’installation des grilles… "Il y avait une seule personne qui demandait cette fermeture. Pour tous les autres riverains, il fallait laisser l’accès ouvert. Je suis donc très étonnée, tout comme d’autres habitants du quartier, de la mise en place de ces grilles. D’autant plus qu’il n’y a visiblement pas eu de concertation avec les riverains, alors que nous avions favorisé le dialogue jusqu’ici de manière très constructive."

Jeudi après-midi, la Ville de Mons annonçait finalement que le parc resterait bien accessible. La grille récemment installée permettrait, comme dans d’autres parcs, de lutter contre les éventuelles nuisances mais surtout de fermer le square en cas d’absolue nécessité et pour la sécurité des Montois. La Ville évoque par exemple de mauvaises conditions climatiques..