Le tribunal a écarté la légitime défense et la provocation pour établir le jugement

Benjamino et Logan convoitaient la même femme. Et leur rivalité amoureuse s’est réglée dans le sang… Celui de Jonathan, le pote de Logan qui s’est retrouvé dans le jeu de quilles au mauvais moment.

Le 26 septembre 2014, Benjamino a bloqué la voiture de Logan sur l’avenue Wanderpepen à Binche. L’arme au poing, il est descendu de son véhicule avec la ferme intention d’en découdre. Selon le parquet, les deux amis ont empoigné un marteau et une barre de fer pour se défendre. Et c’est d’ailleurs au moment où Logan a asséné un coup de marteau sur le crâne de Benjamino que ce dernier a tiré… en direction de Jonathan qui était en train de s’enfuir.

Le projectile a atteint le jeune homme au dos, fait éclaté un rein et sectionné l’artère hépatique. Ce jour-là, Jonathan a bien failli mourir. Benjamino, lui, s’est retrouvé devant le tribunal correctionnel avec deux préventions graves sur le dos : tentative d’assassinat contre son rival et tentative de meurtre contre le blessé. Défendu par Me Donatangelo, le prévenu a prétendu avoir été agressé le premier avant de contester toute intention homicide.

Mais le tribunal n’a pas suivi cette version. D’une part, Benjamino s’est mis de son propre gré dans cette situation, ce qui écarte la légitime défense et la provocation. Le juge note que s’il avait voulu faire peur, il pouvait simplement tirer en l’air. Or, c’est vers Jonathan qu’il a tiré, consciemment malgré le coup de marteau sur la tête. En revanche, la tentative d’assassinat sur Logan a été disqualifiée en menaces : à faible distance, le tireur n’aurait pas manqué sa cible s’il l’avait vraiment visé.

Également poursuivi pour une scène antérieure lors de laquelle il s’était acharné au coup-de-poing américain sur sa victime, Benjamino a finalement écopé de 7 ans de prison ferme. Il y a de l’appel dans l’air…