Le vignoble des Agaises va aménager le rond-point Prince d’Orange à Waudrez

Nous connaissions déjà le talent des services Travaux de la Ville de Binche en matière de décoration de ronds-points. Celui d’Épinois est ainsi régulièrement habillé en fonction des événements qui animent la Cité des Remparts.

Mais pour le rond-point Prince d’Orange, situé à Waudrez, les autorités binchoises ont fait appel à un prestataire quelque peu différent. Le vignoble des Agaises, à qui l’on doit le célèbre Ruffus, va en effet aménager le giratoire. "C’est un projet mené par le SPW, la Ville de Binche et le vignoble des Agaises", indique le bourgmestre Laurent Devin. "Nous avons déjà le rond-point thématique d’Épinois. Nous avons le rond-point de l’Unesco à l’entrée de Binche. Et il y avait ce rond-point de Waudrez que nous voulions aussi aménager. Le Ruffus, c’est tout un symbole. Le vignoble est situé à Haulchin. Ses propriétaires sont binchois. Et nous voulions mettre à l’honneur leur savoir-faire reconnu internationalement. À un endroit qui fait justement la jonction entre les communes d’Estinnes et de Binche."

Alors que ses cuvées partent comme des petits pains chaque année, le Ruffus n’a pas besoin de pub. Mais un giratoire aux couleurs de notre champagne local confirme que le breuvage est devenu une véritable institution dans nos contrées.

Bientôt, nous trouverons donc des vignes à l’entrée de Binche. "Pour aménager le rond-point, nous avons pensé reconstituer un petit vignoble", explique Arnaud Leroy du vignoble des Agaises. "Nous allons aménager un petit sentier avec un portique et des vignes de part et d’autre. Il faudra donc attendre un petit moment, le temps que les vignes poussent, pour que le rond-point prenne sa forme finale. On ne retrouvera pas les mêmes cépages que sur notre vignoble. D’abord parce qu’on ne peut pas pulvériser de produits phytosanitaires sur la voie publique. Nous allons donc prendre des vignes plus résistantes. Et nous allons choisir du raisin rouge, pour que ce soit plus visuel."

En bonne voie, le dossier attend les dernières signatures pour être finalisé. Les vignes pourraient ensuite être plantées dans le courant du printemps.