Mons

D'autres opérations sont d'ores et déjà planifiées

Dans la nuit de samedi à dimanche, entre 19 heures et 3 heures du matin, pas moins de 30 policiers de différents services de la zone boraine et deux contrôleurs de l’ONEM ont procédé aux contrôles d’une dizaine de commerces – des magasins de nuit, des cafés, des tavernes – de la région. Au total, ce sont 151 personnes qui ont été contrôlées.

Un PV a été rédigé pour possession de produits de produits stupéfiants (de la cocaïne) et pour arme prohibée (une matraque), donnant lieu à deux saisies judiciaires. Un autre PV a été dressé pour non-respect des conditions de libération. En effet, l’individu ne pouvait pas fréquenter les débits de boisson.

Les policiers et les contrôleurs de l’ONEM ont également du constater le non-respect des conditions de travail (jours de repos, barème salarial,…) et ont ainsi rédigé un PV pour traite des êtres humains. Un PV a encore été dressé pour infraction à l’urbanisme (construction d’une annexe sans autorisation) et deux pour non-respect de la loi de 2009 sur les fumeurs, qui implique de ne plus fumer dans les cafés.

Enfin, deux personnes signalées ont été privées de liberté le temps de leur audition et trois infractions au règlement général de police (non-respect des heures de fermeture) déplorées. La zone de police boraine mène régulièrement ce type d’action et l’assure : d’autres opérations sont d’ores et déjà programmées.