Le pauvre animal a été saisi par la police boraine ce lundi.

C'est une bien triste histoire qui s'est déroulée cette semaine dans le Borinage. Lundi, le service environnement de la police boraine a été contacté par le service du bien-être animal afin de procéder à la saisie d’un chameau en piteux état. "Ce chameau pour lequel nous étions déjà intervenus en 2018 et qui à l’époque souffrait de malnutrition, a au cours de sa vie connu de nombreux propriétaire qui n’en n’ont pas toujours pris soin", explique la police.

Recueilli par une dame sensible à la cause animale, le chameau devait se refaire une santé et couler des jours heureux dans un environnement favorable du côté de Boussu. "Malgré les bons soins reçus par cette Boussutoise, la santé du chameau s’est dégradée et lors de notre intervention, ce dernier présentait d’énormes difficultés à se déplacer. Un examen approfondi révélera par ailleurs que l’animal souffrait d’une tumeur. Dès lors le vétérinaire appelé sur place prendra la décision de mettre un terme à ses souffrances."

La police boraine tient à rappeler que l’adoption d’un animal comporte des responsabilités. "Qu’il soit domestique ou « exotique », petit ou grand, inoffensif ou « potentiellement dangereux », avant de l’adopter nous vous conseillons de systématiquement prendre contact avec votre Administration Communale afin de connaître la procédure et les démarches éventuelles à entamer. Enfin ne perdez pas non plus de vue qu’un animal est un être vivant qui des besoins primaires tels que se nourrir mais a également besoin de suivi vétérinaire, d’attention, d’un espace qui lui soit réservé, …"