Les policiers de terrain ont reçu des masques, le personnel administratif aussi.

Pour la deuxième fois depuis le début de la crise du Covid-19, une distribution de masques a été organisée au sein de la zone de police boraine. Dès le début de la crise des masques FFP2 avaient été distribués aux policiers de terrain afin qu'ils soient protégés au mieux dans l'exercice de leur fonction tandis que les membres de la zone effectuant un travail administratif avaient reçu un masque chirurgical.

Mais la distribution qui s’est déroulée cette semaine est différente. Elle a surtout comme objectif de permettre à tous les membres de la zone, quelle que soit leur fonction, de se protéger du virus lors de rares contacts avec des collègues, avec un prestataire externe, ou encore lorsqu'en dehors du travail, ils effectuent un déplacement urgent et essentiel. C'est ainsi que 600 masques chirurgicaux et 600 masques en tissus (lavables et réutilisables) ont été remis aux 300 membres de la zone. 

"Je suis bien conscient que le port d'un masque en tissu ne garantit pas une totale sécurité par rapport à une contagion", commente le chef de corps Jean-Marc Delrot. "Mais il pourrait, semble-t-il, constituer un certain frein à la propagation du virus et en tant que chef de Corps je souhaite offrir à mon personnel un maximum de sécurité. Dès lors quand la société Sottex Tissu nous a offert les masques en tissu, il était clair que pour moi que mon personnel devait en bénéficier."