À Dour, une aide pour les personnes fragilisées qui souhaitent profiter de la vaccination

Le taxi social peut notamment les conduire au centre de vaccination de Colfontaine ou de Mons.

E. Brl.
À Dour, une aide pour les personnes fragilisées qui souhaitent profiter de la vaccination
©BELGA

Bon nombre de citoyens peinent à s’y retrouver dans les informations qui leur sont communiquées dans le cadre de la stratégie de vaccination. De même, confirmer une inscription pour bénéficier dudit vaccin n’est pas toujours chose aisée.

À Dour, le bourgmestre a dès lors décidé de se mettre à la disposition de ses administrés. "On constate que beaucoup de personnes ne s’y retrouvent pas et ne sont pas en mesure de valider leur inscription une fois conviée à aller se faire vacciner", explique Carlo Di Antonio, bourgmestre. "Ce sont des personnes qui ne sont pas familiarisées à la technologie et à l’utilisation d’internet, ou qui ne disposent pas de téléphone portable adapté."

Depuis trois jours donc, le bourgmestre (entre autres) les aide dans leurs démarches. "Il s’agit surtout d’un soutien administratif. Nous estimons que personne ne doit être pénalisé et garantissons dès lors que chaque citoyen qui en exprimerait le besoin puisse être accompagné et épaulé." De même, des déplacements vers les centres de vaccination de l’Espace Magnum, à Colfontaine, ou vers le Lotto Mons Expo, à Mons, peuvent être organisés.

"Il s’agit vraiment d’une solution de dernier recours si personne dans l’entourage n’est disponible", insiste Carlo Di Antonio. Un questionnaire sera soumis aux demandeurs afin de s’assurer de réelles difficultés de déplacement. "Nous avons par exemple eu affaire à un monsieur qui avait effectivement des difficultés, mais qui avait un fils. Lorsque nous avons pris contact avec ce dernier, il n’était pas au courant et a naturellement pris le relais pour conduire son père se faire vacciner. Ce dernier n’avait pas souhaité déranger ses proches."

Dour ne dispose pas de centres de vaccination sur son territoire, malgré les multiples demandes formulées par le bourgmestre. Pour ce dernier, la vaccination est probablement la seule solution pour espérer des jours meilleurs. "Dès que les personnes les plus vulnérables, et susceptibles de développer des formes graves de la maladie, auront été ainsi protégées, nous pourrons de nouveau autoriser, au profit de tous, les activités, festivités, rencontres auxquelles nous tenons tant."

Reste donc à attendre que l’ensemble de la population désireuse d’être vaccinée puisse l’être…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be