Infrastructures sportives communes à Jurbise et Lens: "Lens n'a pas les épaules budgétaires de Jurbise pour assumer un tel projet !"

L'opposition lensoise s'inquiète alors que près de neuf millions d'euros seraient nécessaires à la concrétisation de cet ambitieux projet.

E. Brl.
Infrastructures sportives communes à Jurbise et Lens: "Lens n'a pas les épaules budgétaires de Jurbise pour assumer un tel projet !"
©AVPRESS

Ce mardi soir, les conseils communaux de Lens et de Jurbise étaient invités à se prononcer sur un projet conjoint de nouvelles infrastructures sportives partagées. À ce stade, rien n’est fait puisque les deux communes voisines introduiront leur dossier dans le cadre d’un appel à projets lancé par la Région wallonne. On sait cependant qu’en cas de concrétisation, le complexe sportif serait situé sur le territoire de Jurbise, face au château communal.

Sur 51 associations jurbisiennes et lensoises sondées, 37 ont déjà marqué leur soutien "avec enthousiasme" pour ce projet. Du côté de l'opposition lensoise, cet enthousiasme est bien plus modéré. Les groupes PS, Lens&Vous et Ecolo formulent en effet de vives inquiétudes quant aux répercussions financières de pareil projet. "Le coût de construction de la salle sera de six millions d'euros (hors taxes) auxquels il faut ajouter trois » millions d'euros d'études et autres frais", expliquent les conseillers.

"Soit un total de 9 millions d'euros annoncés, ce qui incite le Directeur financier, malgré la possibilité de bénéficier d'un maximum de 3 millions de subsides à concurrence de maximum 70% du budget total, à remettre un avis réservé sur le projet. L’avis de ce dernier précise qu’il y a lieu de s’interroger sur la capacité financière de la commune de Lens de prendre en charge, sur une longue durée, un tel projet."

115 000 euros devront en effet être déboursés annuellement par la petite commune. "Et cette somme est largement sous-estimée car elle ne prévoit que les charges de dettes, aux taux actuels. Elle ne prévoit ni les salaires des deux personnes à engager pour gérer la salle, ni les frais énergétiques, les taxes, l'achat du terrain, les équipements sportifs,… De plus, cet investissement ne financera pas ce qui deviendrait patrimoine lensois, puisque le bâtiment appartiendra soit à l'intercommunale ECETIA, soit à Jurbise qui deviendra prochainement propriétaire du terrain."

Bref, sur papier, le projet ne convainc pas, que du contraire. "La majorité a annoncé que le projet pourrait être revu à la baisse si les subsides étaient octroyés mais nous doutons d'une possibilité de révision complète du projet s'il est accepté par la région wallonne, d'autant que la délibération du conseil précise que nous nous engageons sur l'honneur sur la validité et la fiabilité des données et informations fournis."

L'opposition précise encore être favorable au développement d'une salle de sport, mais pas au détriment des finances communales, rappelant que "Lens n'a pas les épaules budgétaires de Jurbise pour assumer un tel projet." Du côté de Jurbise, le conseil a décidé d'avancer et de tenter sa chance, conscient que « cette opportunité ne se présentera sans doute plus avant longtemps. » Si les subsides sont décrochés, l'étude financière du projet sera lancée. Dans le cas contraire, le projet pourrait bien être purement et simplement abandonné afin de ne pas peser sur les finances communales.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be