La Police boraine ressort ses thermos de café pour briser la glace

Interrompue par le covid, l'opération "Un café avec votre agent de quartier" est remise sur les rails.

G.La
La Police boraine ressort ses thermos de café pour briser la glace
©D.R.

Avec la proximité comme valeur cardinale, la Police boraine n'hésite pas à aller à la rencontre des citoyens. C'est ainsi qu'avait été lancée en 2018 l'opération "Un café avec votre agent de quartier" ou "CaféPol" pour les intimes. L'idée avait germé dans la tête du chef de corps, Jean-Marc Delrot, après avoir partagé un bol de soupe avec des dames à Quaregnon. Elle avait été concrétisée peu de temps après, en proposant des rencontres conviviales et informelles entre citoyens et agents de quartier, autour d'un café.

Le projet avait immédiatement rencontré un certain succès, certains CaféPol réunissant parfois jusqu'à une trentaine de citoyens heureux de rencontrer leur policier de quartier et de discuter de leur quotidien. Évidemment, la pandémie et ses restrictions sanitaires étaient venues mettre entre parenthèses ces chaleureuses rencontres. Mais bonne nouvelle, la Police boraine a ressorti ses thermos et les CaféPol reprennent.

Pour les citoyens qui hésiteraient à pousser les portes du commissariat, c'est l'occasion de rencontrer leur policier de quartier et d'évoquer d'éventuels soucis rencontrés dans le voisinage. Pour la zone de police aussi, les CaféPol présentent de multiples avantages. "Par ces rencontres, les policiers de quartier ont une occasion supplémentaire de connaître « leurs citoyens », mais également de se faire connaître d'eux", explique Siham Zannoun, la porte-parole de la zone de police locale. "Ces rencontres permettent également au policier de prendre connaissance des doléances, mais surtout, de trouver avec les personnes concernées, des pistes de solutions. Sans oublier qu'elles sont un lieu propice à la présentation de nos nombreux projets de prévention : respect du cadre de vie en lien avec le Règlement Général de Police, cambriolages pendant les vacances, Senior Focus et j'en passe."

Il n'est d'ailleurs pas rare que les CaféPol accueillent des personnes ou des organismes extérieurs qui œuvrent au bien-être et au bien-vivre ensemble de la commune: société de logements sociaux, échevins, personnel d'Hygea, etc. "L'expérience nous a montré que les thèmes abordés étaient variés, mais pour la plupart tournaient toujours autour d'une même « problématique » : le vivre-ensemble", poursuit la porte-parole qui évoque notamment des problèmes de voisinage, un sentiment d'insécurité ou des nuisances occasionnées par des bandes de jeunes. "Et la philosophie de ces réunions est la suivante : toutes les situations doivent être entendues, mais pas forcément résolues sur le moment même. Les situations qui ne peuvent l'être immédiatement doivent autant que possible l'être dans les jours ou semaines qui suivent et un feedback doit être fait aux citoyens."

Depuis que les CaféPol ont été relancés, 9 rencontres se sont tenues en avril et mai. Et 7 autres ont été programmées en juin. La demande était manifestement importante. À Colfontaine, une séance a attiré pas moins de 45 personnes. Pour être tenu au courant des prochains CaféPol, rendez-vous sur la page Facebook de la Police boraine. Les agents de quartier ont par ailleurs pris l'habitude de distribuer des flyers pour les personnes qui ne sont pas familières des réseaux sociaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be