Jurbise: du stationnement au chemin du Prince pour faire diminuer la vitesse

Les zones de stationnement seront tracées la semaine prochaine.

E. Brl.
Jurbise: du stationnement au chemin du Prince pour faire diminuer la vitesse
©AVPRESS (photo prétexte)

Certains automobilistes ont le pied lourd et préfèrent visiblement mettre la main au portefeuille que ralentir. C’est le triste constat dressé par les autorités communales de Jurbise et les riverains du chemin du Prince, où la vitesse excessive reste problématique malgré l’installation d’un radar répressif.

"Dire que l'on n'a pas constaté d'amélioration serait faux mais l'installation du radar n'a pas tout résolu, certains conducteurs abusent toujours de la vitesse", regrette Jacqueline Galant. "Ceux qui sont verbalisés paient et puis semblent oublier qu'ils sont contrôlés. On en revient toujours à la même problématique : le manque de civisme et le non-respect du code de la route."

Pour contraindre les fous du volant à ralentir, d'autres solutions ont donc été envisagées. Dès la semaine prochaine, des marquages au sol permettront le stationnement au niveau de cette voirie fréquentée. "En principe, les véhicules garés devraient permettre de créer des chicanes naturelles et donc diminuer la vitesse."

Il ne s'agira probablement pas d'une solution miracle, et certains automobilistes pourraient être trop craintifs de laisser leur véhicule en stationnement sur une voirie que certains confondent avec un circuit de course. Mais il n'est pas envisageable de prévoir d'autres dispositifs. "L'installation de ralentisseurs n'est pas possible compte tenu du nombre d'habitations et d'entrées de garage. Ce sont en plus des dispositifs qui provoquent des nuisances et dont les riverains finissent souvent par se plaindre."

Pour la bourgmestre, la solution résiderait davantage en l'installation de radars tronçons. Mais elle ne se fait pas d'illusion. "Nous avons obtenu l'accord pour en installer un au niveau de la chaussée Brunehault mais ces décisions sont du ressort de la Région wallonne, et lorsque l'on voit le retard pris dans leur installation… On ne s'attend pas à en obtenir de nouveaux dès demain."

En attendant, Jacqueline Galant entend solliciter de nouveaux contrôles auprès de la zone de police et espère que les chicanes naturelles suffiront à ramener un peu de quiétude aux riverains.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be