Trois éoliennes pourraient être construites à Boussu... L'une d'elle sera citoyenne

Le projet initial prévoyait l'implantation de quatre éoliennes. La société a revu ses plans à la suite de l'étude d'incidences.

E. Brl.
Trois éoliennes pourraient être construites à Boussu... L'une d'elle sera citoyenne
©E.B.

L’éolien a plus que jamais le vent en poupe. Ce mardi soir, les citoyens étaient invités à prendre connaissance des résultats de l’étude d’incidence sur l’environnement (EIE) menée dans le cadre d’un projet de parc éolien sur le territoire de Boussu, porté par l’entreprise Windvision. Ce dernier avait été officiellement présenté aux riverains fin 2018. Alors qu’il prévoyait initialement l’implantation de quatre éoliennes, il n’en prévoit plus que trois.

D'autres ont été déplacées, justement pour répondre aux éléments mis en évidence par l'EID. "Le projet a fortement évolué depuis l'avant-projet qui avait été présenté fin 2018", confirme André-Stéphane Van de Goor, chef de projet pour Windvision. La suppression de l'une des éoliennes se justifie par trois raisons. "D'abord pour des raisons écologiques car nous étions situés à proximité d'un boisement. Ensuite pour des raisons paysagères car nous souhaitons limiter l'impact visuel du projet. Enfin, pour des raisons d'activités aériennes."

En effet, les éoliennes doivent être implantées sur le territoire de la commune de Boussu, à proximité de l'axe autoroutier E42/E19 et de la ligne ferroviaire 78 mais à proximité des communes d'Hensies et de Saint-Ghislain, et de l'aérodrome de cette dernière. "Afin de répondre aux normes aéronautiques et de ne pas avoir d'incidence sur les activités de l'aérodrome, nous avons pris la décision de réduire le nombre d'éoliennes. Après avoir mené une étude de risques, la DGTA (la Direction générale du Transport aérien, NdlR) a remis un avis favorable sur le projet projet."

Les éoliennes auront une hauteur maximale de 150 mètres en bout de pale et permettront une puissance totale comprise entre 10,35 et 11 MW. Elles couvriront par ailleurs la consommation moyenne de quelque 5000 ménages. Des ménages qui peuvent s’impliquer dans le projet puisque le projet est ouvert à une participation citoyenne. Un accord entre Emissions Zéro et Windvision a en effet été conclu. En cas d’obtention du permis pour la construction du parc éolien, une éolienne sera cédée.

Par l’intermédiaire d’Emission Zéro, les riverains pourront devenir coopérateur et copropriétaire du projet. Un vrai plus alors que la crise énergétique n’épargne personne. À l’issue de la présentation de l’étude d’incidence, l’enquête publique sera officiellement ouverte aux remarques et suggestions. De son côté, Windvision espère obtenir son permis rapidement, pour une construction en 2024 et une mise en service courant 2025.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be