La direction de Yara ne confirme pas la fermeture de l'entreprise à Tertre

Informés mardi par la presse, les syndicats de Yara à Tertre ont marqué leur grand étonnement quant à l'annonce.

Belga
La direction de Yara ne confirme pas la fermeture de l'entreprise à Tertre
©AVPRESS

La direction norvégienne de l'entreprise Yara, spécialisée notamment dans la production d'engrais, a indiqué par la voix de son porte-parole Brede Hertzenberg, qu'elle ne confirme pas une information selon laquelle le site de Tertre, dans le Hainaut, serait en voie de fermeture, ce qui concernerait quelque 280 travailleurs. L'information relative à la fermeture définitive avait été relayée par certains médias à la suite d'une conférence de presse du directeur France du leader européen des engrais azotés. "Il n'est pas complètement exclu qu'il y ait des ruptures dans la chaîne" d'approvisionnement, a averti Nicolas Broutin, directeur de la filiale française du groupe norvégien, lors d'une conférence de presse à Paris, peut-on lire dans divers médias.

Informés mardi par la presse, les syndicats de Yara à Tertre ont marqué leur grand étonnement quant à l'annonce. "Tout le monde a découvert l'annonce d'une fermeture de l'entreprise dans la presse", a indiqué Lionel Quebela (FGTB Mons-Borinage). "Je pense qu'il manque le mot 'temporaire' dans la communication car, de fait, comme nous l'avions annoncé à la fin août, le groupe entend arrêter la production en raison du prix trop élevé de l'énergie. L'arrêt, initialement prévu le 15 septembre, est reporté au 3 octobre, en raison d'une stabilisation du prix du gaz. Et il n'est pas exclu que l'échéance soit encore repoussée."

Le représentant de la FGTB a précisé qu'en cas d'arrêt temporaire de la production, "les travailleurs de Tertre vont continuer à travailler, avec maintien de leurs rémunérations, dans les travaux de maintenance de l'usine."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be