Dour : de nouvelles acquisitions faites au quartier de Trichères en vue de le rénover

Commerces, logements, parking et même petit bassin de natation pourraient y voir le jour.

F.D.
Dour : de nouvelles acquisitions faites au quartier de Trichères en vue de le rénover
©D.R.

L’entité de Dour continue sa grande métamorphose. Après avoir transformé le chancre des anciennes câbleries en espace de commerces et de logements, la commune s’attaque désormais au quartier de Trichères. Plusieurs acquisitions ont en effet été réalisées dernièrement afin de redonner de la superbe au lieu. Un projet de rénovation devrait ensuite suivre pour permettre au quartier de se développer.

C'est donc un nouveau projet d'envergure que la commune de Dour s'apprête à entreprendre du côté du quartier de Trichères. "Ces derniers jours, nous avons bien avancé sur les acquisitions qui vont nous permettre de rénover le quartier de Trichères", annonce Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. "Nous sommes désormais propriétaires des anciennes caves de Dour et avons un accord pour l'achat de l'ancien Hubo ainsi que de ses annexes, son parking et l'espace vert situé juste derrière."

Les acquisitions devraient désormais se poursuivre jusqu’à la fin de l’année pour ensuite pouvoir lancer le projet de rénovation du quartier. Commerces, logements espaces verts et même bassin de natation sont au programme de cette grande rénovation.

"A la fin de cette année, nous devrions pouvoir acquérir et lancer un projet de rénovation permettant notamment la construction de logements et de commerces. Des espaces verts et un parking sont également dans les plans", poursuit Carlo Di Antonio. "Je souhaite vraiment créer également un petit bassin d'apprentissage pour la natation. Il ne s'agira pas d'une grande piscine mais d'un bassin permettant aux enfants de toutes nos écoles d'apprendre à nager dans de bonnes conditions et près de chez eux."

S’il venait à voir le jour, ce bassin de natation permettrait également de répondre à une demande criante en matière d’espaces de natation. Depuis la fermeture de la piscine de Boussu, seules celle de Mons, et désormais celle de Colfontaine, sont régulièrement ouvertes. Celle de Saint-Ghislain ne devrait quant à elle pas rouvrir avant 2023. Du côté de Cuesmes et Boussu, les piscines sont tout bonnement fermées.

C’est donc un nouvel élan de redynamisation que s’apprête à entreprendre la commune de Dour du côté du quartier de Trichères.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be