Manque de banques dans les villages dourois ? “Nous recevons des propositions limite scandaleuses”

Le problème touche de nombreux citoyens, condamnés à se rendre en centre-ville ou à Thulin.

Florian Ducobu
Un nouveau distributeur de billets va voir le jour à la Grand'Rue.
Un nouveau distributeur de billets va voir le jour à la Grand'Rue. ©Batopin

Alors que le paiement bancaire se fait de plus en plus omniprésent, les distributeurs de billets manquent à l’appel. Il n’est cependant pas toujours possible de régler tous ses paiements par carte, laissant les citoyens dans l’embarras. C’est le cas dans les villages de Dour où les banques manquent cruellement. Les citoyens sont alors obligés de se rendre en centre-ville ou à Thulin pour bénéficier de distributeurs de billets. Des solutions sont tout de même à l’étude.

Je suis outrée, pour moi et pour toutes les personnes n’ayant pas de voiture et qui doivent donc se rendre à Dour Centre-ville pour bénéficier de distributeurs de billets”, se plaint une habitante sur le groupe citoyen “ça s’passe à Dour”. “Déjà plus de point poste, de mutuelle, etc. Je dois me rendre à Dour, en bus, à l’arrêt le plus proche puis faire la file avant de payer mes factures, prendre de l’argent et attendre à nouveau mon bus. Dour ville s’agrandit mais les habitants des petits villages, qui pense à eux ? ”, s’interroge-t-elle.

Relayé par de nombreux habitants des villages de Dour, son désarroi semble partagé par un grand nombre. Tout n’est cependant pas simple du côté de la commune pour permettre un retour des banques dans les villages. Des pistes de solution sont tout de même à l’étude.

Nous avons reçu des propositions limite scandaleuses d’associations de banques qui voudraient que l’on implante des banques dans les villages tout en laissant la commune supporter les frais”, confie Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. “Les communes devraient donc payer à la place des banques pour distribuer de l’argent aux citoyens. Nous avons regardé à cela, ce n’est pas impossible car les montants ne sont pas non plus faramineux mais nous attendons une réaction de l’association des villes et communes. Je veux bien que beaucoup de compétences soient transférées aux communes mais où cela va-t-il s’arrêter ?

En plus d’étudier cette proposition des associations de banques, la commune se charge de promouvoir les banques existantes sur son territoire. “Nous nous chargeons de faire la promotion des banques qui restent. Il n’y en a quand même pas mal notamment la banque de la Poste, BNP et Beobank. Nous aurons également bientôt un nouveau distributeur Batopin dans la Grand’Rue. Le permis vient d’être octroyé pour les enseignes mais évidemment, cela n’arrange pas les villages de la commune.

Pour aider les citoyens à se rendre aux banques, des bus TEC assurent régulièrement une liaison avec le centre-ville. “Nous allons quand même étudier la proposition faite par les associations de banque pour le plus grand village de l’entité, à savoir Elouges, tout en espérant qu’une décision de gouvernement obligera les banques à proposer ce service à des prix raisonnables”, conclut Carlo Di Antonio.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be