Quiévrain : envahie de puces de parquet depuis plusieurs mois, Ophélie vient d’obtenir une bonne nouvelle de la Région wallonne

Après avoir visité son logement, l’expert a jugé son logement inhabitable pour plusieurs raisons.

Florian Ducobu

Après avoir vécu l’enfer pendant quatre mois dans son logement de la rue de la Frontière à Quiévrain, Ophélie aperçoit enfin le bout du tunnel. Pour rappel, l’appartement de la jeune femme est la proie de l’humidité, de la mérule et, dernièrement, d’invasion de puces de parquet. Malgré ses démarches auprès du propriétaire, rien avait changé. Une solution a tout de même pu être trouvée du côté de la Région wallonne. Un expert s’est en effet rendu sur place ce mardi matin afin d’inspecter les lieux. Son constat confirme les dires de la Quiévrainoise…

Sur place, plusieurs constats ont été relevés par l’expert. “Le logement fait face à un manque d’entretien évident. Le boîtier de disjoncteurs semble récent mais c’est tout”, indique-t-il. “Je relève notamment la moisissure, l’absence d’aération dans la salle de bain, le plancher instable et la présence de bestioles. Il faudrait que les logements soient vidés pour les refaire complètement. La tuyauterie et l’alimentation devraient également être revues. Il faudrait aussi s’intéresser à l’origine de l’apparition des insectes et ensuite faire appel à une société spécialisée pour en venir à bout. Je vais jouer principalement sur la présence de punaises pour affirmer que le logement est inhabitable.

Ce premier constat fait office de soulagement pour Ophélie dont les multiples démarches ont porté leurs fruits. “Comme je l’avais dit, mon logement est bien inhabitable. L’humidité et les bêtes en sont les principales causes. Je suis contente que l’expert partage mon constat”, confie Ophélie. “Je dois désormais attendre un petit délai pour la suite des démarches. J’espère que tout ira assez vite.

Les délais de traitement auprès de la Région wallonne peuvent en effet prendre du temps. Le rapport de l’expert devrait être envoyé dans la semaine au siège social de Namur mais c’est ensuite que tout se complique. Toutes les demandes pour la Wallonie y sont envoyées, allongeant donc les délais de prise en charge. En parallèle au traitement de son dossier auprès de la Région wallonne, Ophélie aura tout de même fort à faire puisqu’elle a entrepris des démarches judiciaires à l’encontre de son propriétaire.

J’ai envoyé tous les documents nécessaires à mon avocate pour qu’elle puisse envoyer une lettre à mon propriétaire. Elle essayera ensuite de se procurer les rapports de la Région wallonne, des pompiers, du service Insalubrité de la commune et de la police pour appuyer son dossier. Nous serons ensuite convoqués devant un juge de paix”, poursuit Ophélie.

Pendant ce temps-là, le propriétaire continue de faire profil bas. Il ne s’est d’ailleurs pas présenté ce mardi matin lors du passage de la Région wallonne. Il sera tout de même informé des démarches entreprises à son encontre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be