Une suspension du prononcé pour avoir introduit du sucre dans le réservoir de plusieurs tracteurs à Jurbise

Courant de l’année 2020, David (prénom d’emprunt) a occasionné bien des soucis à de nombreux agriculteurs qui refusaient de confier leurs terres à son fils. Les faits jugés comme établis, le prévenu a bénéficié d’une mesure de faveur.

Margaux Piron
agriculture recolte bio tracteur route securite agricole ete environnement rural
Poussé par la vengeance et la colère, David avait par conséquent mis hors d’usage plusieurs tracteurs appartenant aux sociétés agricoles. ©Jean Luc Flemal

Le tribunal du Hainaut, division Mons a accordé une suspension du prononcé pour une durée de deux ans à l’égard d’un père de famille ayant agi par vengeance.

Passionné par le monde agricole, le fils de David (prénom d’emprunt) avait souhaité reprendre une douzaine d’hectares de terre afin de se lancer dans la profession. Cependant, certains agriculteurs s’étaient opposés aux diverses demandes du jeune homme diplômé en agronomie.

Poussé par la vengeance et la colère, David avait par conséquent mis hors d’usage plusieurs tracteurs appartenant aux sociétés agricoles en y introduisant dans le réservoir du sucre ou des détergents. Un acte qui a coûté cher aux victimes les obligeant à acquérir du tout nouveau matériel.

L’homme de 55 ans avait en outre bouté le feu à des ballots de foin situé à proximité d’une grange en pleine nuit. Dans un premier temps, il avait nié avant d’avouer les faits lors de l’expertise psychologique. À l’époque des faits, le prévenu était dans un état dépressif sévère. Il avait notamment fait deux tentatives de suicide.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...