Quiévrain : Les lacunes des élèves du secondaire palliées grâce au plan de cohésion sociale

Des cours de mathématiques, français et de langues étrangères sont dispensés.

Florian Ducobu
Aide aux études à Hélécine
Des cours de rattrapage sont dispensés par le plan de cohésion sociale. ©Geoffroy Herens

Depuis septembre dernier, les élèves de secondaire ont pu reprendre le chemin de l’école sans restriction sanitaire. Bien que la crise sanitaire soit désormais derrière eux, certaines lacunes persistent toujours et doivent être palliées au plus vite afin de ne pas perdre le fil de la matière vue en cours. Pour permettre aux élèves en difficulté de reprendre le train en marche, le plan de cohésion sociale de Quiévrain propose des cours de soutien scolaire. Mathématiques, français ou encore langues étrangères peuvent ainsi être abordés plus longuement, en dehors des heures de classe.

Les cours sont mis en place par le plan de cohésion sociale, avec le soutien de la Région wallonne qui prend en charge les honoraires des professeurs bénévoles”, indique Frédéric Depont, échevin de l’Enseignement à Quiévrain. “Des cours de mathématiques, français et langues étrangères sont proposés. Ils rencontrent d’ailleurs un franc succès et permettent à de nombreux élèves de comprendre certaines matières en les abordant d’une autre manière que celle qui est vue en classe afin qu’ils puissent reprendre le train en route.

En plus de permettre aux élèves de pallier leurs lacunes, ces cours particuliers permettent aux élèves, n’ayant pas les moyens de s’offrir un professeur particulier, de pouvoir aborder la matière d’une autre manière. Ces cours sont donnés par petits groupes, donnant également l’occasion au bénévole en charge du groupe, de passer plus de temps avec les élèves.

Dernièrement, des places se sont libérées pour les cours de mathématiques. Une ouverture aux autres cours est possible. Les personnes intéressées par ces ateliers de rattrapage peuvent donc prendre contact avec le plan de cohésion sociale de Quiévrain. Pendant les vacances scolaires, l’initiative “l’échec à l’échec” permettra également aux élèves de rattraper leurs lacunes avant leur seconde session.

Les retours sont très positifs. Certains élèves suivent ses cours de rattrapage depuis un long moment leur permettant de revoir les notions qu’ils n’auraient pas très bien comprises en cours. Ces initiatives sont avant tout complémentaires à l’enseignement classique”, conclut Frédéric Depont.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be