La sécurité routière, priorité de la commune d’Hensies pour 2023

De nombreux analyseurs de trafic permettront de déterminer les aménagements à réaliser pour augmenter la sécurité des habitants.

Florian Ducobu
Un panneau limite la vitesse à 30 km/h. On a également installé un radar et un panneau lumineux qui indique la vitesse des véhicules qui passent et en cas d'excès, le montant de l'amende qu'il faudra payer.
L'objectif sera de limiter au maximum la vitesse des automobilistes. ©D.R

La vitesse excessive ne cesse de faire parler d’elle sur les réseaux sociaux. Aussi dangereuse pour les conducteurs que pour les usagers faibles présents sur la chaussée, elle cause de nombreux accidents chaque année. Véritable fléau de la plupart des communes, elle sera particulièrement analysée du côté de la commune d’Hensies qui fait de la sécurité routière une priorité pour cette année 2023.

Pour pouvoir agir au mieux sur son territoire, la commune a fait appel à des analyseurs de trafic qui se chargeront de passer au crible les zones particulièrement à risque. Nombre de véhicules, vitesse moyenne, etc, tout sera analysé grâce à cette technologie. Les riverains seront ensuite invités à des réunions citoyennes pour définir quel aménagement peut être mis en place pour résoudre le problème.

Des dispositifs ralentisseurs ont été mis en place un peu partout sur l’entité mais ce n’est pas toujours suffisant. Nous analyserons donc les résultats des observations des analyseurs de trafic pour déterminer quel aménagement correspondrait au mieux. Des radars pourraient également voir le jour”, indique Eric Thiébaut.

Une fois que ces propositions seront validées, en concertation avec les citoyens concernés, elles seront budgétisées et concrètement mises en œuvre. L’ensemble du processus se fait en étroite collaboration avec la zone de police des Hauts-Pays qui participe aux réunions citoyennes.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be