Tensions au sein d’EpiCURA : la CNE estime les avancées “insuffisantes”

Le syndicat estime que la direction peut en faire plus pour soulager les services et le personnel.

Tous les sites EpiCURA sont concernés par les négociations entre direction et syndicats.
Tous les sites EpiCURA sont concernés par les négociations entre direction et syndicats. ©BELGAIMAGE

Les syndicats avaient jugé la première réunion de concertation “décevante” et s’étaient engagés à se remettre autour de la table. C’est chose faite. Ce vendredi, la direction du groupe hospitalier EpiCURA a rencontré la CNE et le SETca afin de leur présenter son plan de relance pour les mois à venir. Un plan nécessaire compte tenu de l’impact des crises successives sur les services et leur bonne organisation.

Il prévoit ainsi la fermeture de plusieurs unités pendant les périodes de vacances. “Jusqu’à 9 semaines de fermeture de quatre salles des blocs opératoires, d’un service de gériatrie pendant sept semaines et d’un service de chirurgie à Hornu pendant 9 semaines”, explique-t-on du côté de la CNE. À cela s’ajoutera une diminution de moitié d’une unité de chirurgie sur le site d’Ath pendant 9 semaines. “Ces mesures permettent de récupérer un temps de travail équivalent à 18 ETP. ”

Deux unités de chirurgie, opérationnelles sept jours sur sept, seront transformées “en unité de semaine”. Enfin, sur le site d’Ath, une unité de soins sera fermée pour cause de travaux. Pour la CNE, “ces mesures fonctionnent sur papier, mais dans la pratique, c’est une autre histoire. Elles ne permettront pas d’apporter des solutions aux problèmes actuels des travailleurs, à savoir, une charge de travail énorme et des conditions nettement détériorées dans plusieurs services de chacun des sites. ”

Le syndicat précise encore que la direction prévoit d’augmenter le budget du département nursing “d’environ 12 ETP pour 2023 et 15 ETP – soit 5 par sites – mais pendant 1 mois uniquement C’est déjà un pas (par rapport aux 30 ETP perdus, mais ce n’est pas suffisant. Il faut que ces mesures soient mises en place rapidement, ce qui n’est pas forcément le cas ! ” Le syndicat estime de ce fait que d’autres mesures d’ajustement sont possibles.

“Réduire le nombre surdimensionné de consultants dans l’institution car cela coûte très cher à l’institution. Opérer un contrôle plus strict des dépenses dans le cadre des travaux (des erreurs énormes ont été commises, avec des pertes inutiles d’argent). Lorsqu’on recherche des économies, toutes les forces de l’institution doivent participer, pas uniquement le personnel de la base”, estime la CNE.

“Au sein d’EpiCURA, il y a la problématique du déficit financier et des économies impératives à réaliser en 2023. Ces économies sont comprises entre 7 et 10 millions € selon les informations de la direction. Ces informations doivent être clarifiées. Nous avons demandé des précisions pour le prochain Conseil d’entreprise de mercredi. Précisions sur toutes les mesures du plan d’économie. ” À partir de ce jeudi, des assemblées du personnel seront organisées en front commun syndical CNE/SETca, sur les quatre sites du groupe.

Des mesures fortes sont attendues pour venir en aide au personnel “en souffrance”. Dans le cas contraire, la CNE prévient, des actions seront mises en place.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be