Frameries : l’hôtel de ville ne sera finalement pas rénové… Faute de moyens financiers

La commune comptait sur un subside à hauteur de 80 %. Il n’en est finalement rien.

AVPRESS0COMMUNE-FRAMERIES-4.jpg
©AVPRESS

L’hôtel de ville de Frameries bénéficiera-t-il d’une petite cure de jouvence ? C’est en tout cas l’intention des autorités communales. La désignation d’un auteur de projet était, en ce sens, à l’ordre du jour du dernier conseil communal. Quelques doutes se sont cependant invités dans les discussions, à tel point qu’aujourd’hui, le collège PS-MR n’est plus certain de pouvoir entreprendre de grandes manœuvres.

En cause, encore et toujours, l’argent. “Nous nous sommes rendu compte que les montants repris dans la note du conseil, calculés par les services sur base d’informations alors à leur disposition, étaient différents des montants figurants sur le site du ministre Collignon”, explique Jean-Marc Dupont (PS), bourgmestre de Frameries. “La différence, notable, est de quelque 300 000 euros. On a souhaité clarifier la situation avant d’envisager aller plus loin.”

Concrètement, pour permettre la rénovation énergétique des bâtiments publics, le ministre avait libéré une enveloppe de près de 103 millions d’euros. 98 projets ont été retenus, dont celui de la commune de Frameries, pour un montant subsidié de 596 414 euros. “Nous pensions, initialement, que le subside couvrirait environ 80 % du montant total des travaux, estimés à 1,4 million d’euros. On en est finalement loin.”

Réflexion faite, le collège a donc décidé d’abandonner son projet. “Nous avons repris contact avec le cabinet du ministre, échanger plusieurs mails et obtenu confirmation que le subside ne couvrait même pas 50 % du montant de notre projet. Nous sommes dans une période sensible et l’intervention communale serait vraiment trop importante. Nous ne pouvons pas nous permettre d’aller plus loin.”

Le travail entrepris par les services pour constituer le dossier ne sera pas pour autant vain. Mais il ne sera pas valorisé sous cette mandature. “Il n’y aura pas de nouvel appel à projets de ce style-là dans l’immédiat. On met le dossier de côté et on cherchera, dans les années futures, de nouvelles sources de financement pour le concrétiser. Mais en l’état, effectivement, nous mettons tout cela en pause.”

Seuls quelques travaux “plus urgents” seront entrepris. “On espérait pouvoir entreprendre quelques travaux dans les étages et les combles, et réaménager la salle du rez-de-chaussée pour l’organisation des mariages. Mais on se contentera du minimum.” Le bâtiment n’est pas dégradé et reste fonctionnel, heureusement, ce qui permet aux autorités communales de mieux digérer cette “contrariété.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...