Borinage

Les travaux seront phasés en trois étapes.

Ce jeudi, le conseil d’administration du Logis Saint-Ghislainois s’est réuni. Sur base de l’analyse et des propositions soumises par la direction, il a approuvé un plan d’investissements « ambitieux » relatif à la gestion des logements inoccupés. Le Logis entend par ce fait donner un coup d’accélérateur à leur remise en état.

L’été dernier, le Logis avait obtenu un subside d’1.055.000 euros pour la remise en état locatif de 30 logements inoccupés nécessitant de lourdes rénovations. Le conseil d’administration vient d’attribuer le marché à l’entreprise Comabat. Le chantier sera subdivisé en trois lots et se poursuivra jusqu’à la fin septembre.

Le premier lot concerne la cité Sartiaux à Baudour, où sept logements seront remis en état. Le chantier débutera ce 1er avril. Le second lot, à la Cité Gilmant de Tertre, permettra la rénovation de 19 logements avec un début des travaux prévu le 1er mai. Enfin, quatre logements de la Cité Wauters de Tertre seront peau neuve dès le 1er juin.

« Avec ce chantier qui se clôturera fin septembre 2019, ce ne sont pas moins de 30 logements qui pourront être remis en location dans les mois qui viennent. En effet, la société les remettra en attribution au fur et à mesure des réceptions des travaux. C’est un sérieux coup d’accélérateur en faveur de la lutte contre les inoccupés », se réjouit la direction du Logis Saint-Ghislainois.

Par ailleurs, en parallèle de ces rénovations lourdes, deux équipes de remise en état locatifs, soit huit ouvriers, ajouteront des logements à la liste des attributions. « Depuis 2016, le respect d’une remise en état standard avec critères de salubrité a été mis en place afin de permettre la relocation de logements de meilleure qualité. Une dizaine de logements par mois sont ainsi proposés à l’attribution. »

En 2019, les 30 logements subsidiés font l’objet d’investissements. En 2020, ce sont 90 logements qui seront rénovés pour réintégrer le circuit locatif.