Pendant que l'un d'eux criait qu'il allait tuer l'habitant des lieux, l'autre s'emparait de la somme de 300 euros.

Une peine de 40 mois de prison ferme a été prononcée, mercredi, contre un jeune Borain par le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, pour un vol avec violence perpétré le 10 mai 2018 chez un homme à Quaregnon. Un autre prévenu dans ce dossier a été acquitté.

Le 10 mai 2018, en soirée, deux hommes encagoulés sont entrés dans une maison à Quaregnon, après avoir sonné à la porte. Pendant que l'un d'eux criait qu'il allait tuer l'habitant des lieux, l'autre s'emparait de la somme de 300 euros. Les malfrats ont ensuite pris la poudre d'escampette.

La victime de ce vol avait par la suite déclaré avoir déjà vu l'un des deux hommes, sa cagoule s'étant relevée jusqu'à la moitié de son visage lors du délit. "Son agresseur, qui travaillait dans une maison voisine, s'était présenté à lui quelques jours plus tôt. Il lui avait proposé l'installation d'un boiler contre 700 euros", avait indiqué le procureur du roi.

Trois personnes travaillaient sur ce chantier: le patron et les deux prévenus. Celui qui a été reconnu par la victime est passé aux aveux et a déclaré qu'il était bien accompagné par son collègue, lequel a toujours contesté les faits. "La victime n'a pas reconnu mon client qui a un strabisme important", avait déclaré l'avocat du contestataire sollicitant son acquittement, qu'il a finalement obtenu.